L'actu du Samedi 27 Avril

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019 et Bordeaux 2-3 OL : L'After

Aulas veut "frapper un grand coup" pour le futur entraîneur

RMC.fr

Après la victoire de l’Olympique Lyonnais à Bordeaux (2-3) vendredi en ouverture de la 34eme journée de Ligue 1, le président des Gones Jean-Michel Aulas s’est exprimé sur la recherche du futur entraîneur des Gones. Et JMA l’annonce, pour le successeur de Bruno Genesio, il veut frapper un grand coup.

Laurent Blanc, José Mourinho, Marcelo Gallardo… Le mystère reste entier sur l’identité du futur entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Alors que l’OL a fait un pas de plus vers la Ligue des champions vendredi en allant s’imposer à Bordeaux (2-3) en ouverture de la 34e journée de Ligue 1, Jean-Michel Aulas n’a pas souhaité en dire davantage sur le successeur de Bruno Genesio, en fin de contrat au mois de juin.


"Une structure technique qui sera peut-être différente du passé"


"On imagine que Lyon a les plus belles structures et infrastructures au niveau du stade, de l’académie et du camp d’entraînement, rappelle le président lyonnais. On a su démontrer dans le football féminin qu’on savait être aussi au plus haut niveau européen. Notre envie est de mettre en place une structure technique qui sera peut-être différente du passé mais pour essayer de mettre en adéquation tout ce qui a été investi ces dernières années."


"Vous risquez de ne pas trouver"


Si Aulas entretient donc la boite à fantasmes, il reconnait qu'il y aura du changement. "Si les supporters ont râlé c’est qu’ils ont eu l’impression que notre ambition n’était pas complètement affirmée. Donc on va prendre notre temps, par respect aussi pour les joueurs, pour le coach. On ne fera rien avant le match de Lille (le 5 mai). Cela ne m’empêche pas de réfléchir et de prendre des contacts de manière tellement secrète puisque je suis le seul dans la confidence. Vous ne pourrez pas trouver. Vous pourrez avoir des idées qui ne seront certainement pas idiotes. Mais n’attendez pas que je dise si elles sont justes ou pas. Pour pouvoir être efficace, il faut vraiment que ce soit confidentiel. Il ne faut pas que le côté médiatique vienne perturber ce que j’ai envie de faire. On a envie de frapper un grand coup. Vous risquez de ne pas trouver et vous risquez de me faire perdre du temps."

 


 

Eric Bailly à Lyon, des infos arrivent de Premier League !

Foot01.com

Pour renforcer sa charnière centrale en vue de la saison prochaine, l’Olympique Lyonnais a placé sa priorité sur Eric Bailly (Manchester United).

Pour avoir une bonne équipe, il faut d’abord une bonne colonne vertébrale. Le club rhodanien le sait, et le recrutement d’un nouveau défenseur central, pour remplacer Marcelo et surtout pour épauler Jason Denayer, est devenu urgent. L’an dernier, le nom de Rúben Dias (Benfica) avait circulé, mais cette saison, Lyon a changé son fusil d’épaule. Puisque Florian Maurice a décidé de jeter son dévolu sur Eric Bailly. Acheté par Manchester United à Villarreal pour 38 millions d’euros durant l’été 2016, le joueur de 25 ans n’a jamais été une pièce maîtresse des Red Devils.

Plus apparu depuis le 6 mars dernier, et l’exploit face au PSG en Ligue des Champions, l’international ivoirien ne semble pourtant pas décidé à faire ses valises l’été prochain. D’après les informations du Manchester Evening, « Bailly veut rester à United malgré l’intérêt de Lyon ». Déterminé à « intégrer le onze de départ d'Ole Gunnar Solskjaer pour disputer le plus de matchs possible et remporter des trophées », l’ancien pensionnaire de Liga ne veut pas quitter la Premier League sur un échec et sous le feu des critiques. Au grand dam de l’OL, qui pourrait donc être obligé de creuser une autre piste. Mais la patience reste de mise dans ce dossier, sachant que la saison n’est même pas encore terminée...

 


 

En 2019, seul Mbappé fait mieux que Dembélé

Football.fr

Décisif lors de la victoire décrochée par l’OL à Bordeaux (2-3), vendredi soir en ouverture de la 34e journée de Ligue 1, Moussa Dembélé réalise une excellente deuxième moitié de saison.

L’attaquant lyonnais a ainsi inscrit face aux Girondins son neuvième but en championnat depuis le début de l’année. Selon Opta, un seul joueur fait mieux que lui dans l’élite en 2019.

Il s’agit bien évidemment de Kylian Mbappé, meilleur réalisateur de Ligue 1 (30 buts), qui a fait trembler les filets 17 fois sous les couleurs du PSG depuis janvier.

 


 

Aulas veut garder cet espoir du club

Foot-sur7.fr

Encore touché par le départ de Willem Geubbels à Monaco la saison passée, le président lyonnais Jean-Michel Aulas tente tout pour conserver Rayan Cherki. Le joueur U19 est suivi par des concurrents étranngers.

Le patron de l’Olympique lyonnais semble avoir retenu la leçon. Après l’épisode Willem Geubbels l’année dernière, Jean-Michel Aulas ne voudrait plus lâcher les pépites de son centre au plus offrant. La saison passée, le club rhodanien avait vendu Geubbels (16 ans) à l’AS Monaco pour 16 millions d’euros. Un joli chèque certes mais qui n’avait pas appremmment consolé Jean-Michel Aulas désireux de conserver son jeune pousse.

Cette saison, l’histoire semble se repéter avec une nouvelle pépite du centre de formation des Gones. A 15 ans, le jeune attaquant Rayan Cherki impressionne. Cette saison il est devenu le plus jeune buteur de l’UEFA Youth League et ne cesse d’enchanter ses formateurs. A tel point que le prodige lyonnais est déjà suivi par plusieurs clubs, notamment de Premier League et le Real Madrid.

Une mauvaise nouvelle pour le patron des Gones qui souhaite faire signer son premier contrat pro à Cherki en août, à l’âge de ses 16 ans. Une confirmation a été faite à ce sujet à L’Equipe par un membre du staff lyonnais. « Le perdre serait un énorme coup dur mais le président a commencé à faire des efforts conséquents pour le conserver, comparables à ce qu'il avait consenti pour Willem Geubbels au moment où lui avait déjà des apparitions en match officiel », a-t-il confié au quotidien sportif. Pour le moment son accord de non-sollicitation prend fin en juin prochain.

 


 

Jovanovic (Bordeaux) a insulté l'arbitre assistant de Benoît Bastien face à Lyon

Lequipe.fr

Expulsé par Benoît Bastien lors de Bordeaux-OL (2-3) ce vendredi en Ligue 1, Vukasin Jovanovic a apporté des précisions sur son expulsion. « J'ai dit fuck off (va te faire f...) à l'arbitre, a confié le défenseur serbe après la rencontre. Après est-ce que ça vaut rouge... il faut demander à l'arbitre. »

Après avoir manifesté son mécontentement d'un mouvement du bras, il n'est pas parvenu à se maîtriser face à l'arbitre de touche qui a immédiatement alerté M. Bastien. « C'est lui ? », a semblé dire l'arbitre principal à son assistant avant de brandir le rouge. « C'est de ma faute, a reconnu l'ancien joueur de l'Etoile Rouge Belgrade. Je suis désolé pour mes équipiers, je leur ai présenté mes excuses, je ne sais pas quoi dire. »

 


 

Trémoulinas valide à 100% cette piste mercato XXL

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais va lutter jusqu’au bout pour essayer de valider sa une place sur le podium. Le prochain mercato estival en dépendra grandement.

Les supporters lyonnais veulent voir du changement au sein de leur club. S’ils ont déjà obtenu le départ de Bruno Genesio, d’autres cas seront à gérer, comme ceux de Nabil Fekir, Maxwel Cornet ou encore Memphis Depay. Du côté des arrivées, Jean-Michel Aulas sera à l’affût des bonnes opérations à réaliser. Annoncé par L’Equipe dans les petits papiers lyonnais, Eric Bailly serait une recrue idéale pour Benoît Trémoulinas.
Benoît Trémoulinas applaudit la piste Bailly

Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le consultant a validé la piste menant à l’international ivoirien. « J’ai joué plusieurs fois contre lui lorsque j’étais au FC Séville face à Villarreal. C’est un défenseur puissant, costaud et qui aime les duels. En plus de cela il va vite. Je pense que ce serait une bonne alternative avec Jason Denayer. Il pourrait parfaitement se relancer comme l’a fait Denayer. Un bon relanceur et un mec costaud, ça serait bien à l’OL », a déclaré l’ancien joueur de Saint-Etienne, qui milite donc pour la venue du joueur de Manchester United et le départ de Marcelo, en difficultés.

 


 

Aulas et le "sacrifice" de Genesio

Maxifoot.fr

Fortement contesté par les supporters de l'Olympique Lyonnais, l'entraîneur Bruno Genesio a préféré annoncer son départ qui interviendra en fin de saison afin notamment d'apaiser le climat avec le public. Depuis, l'OL vient d'enchaîner deux victoires et le président Jean-Michel Aulas a tenu à rendre hommage à l'attitude du technicien.

"Bruno fait un parcours admirable car le contexte n'est pas toujours facile. On a pris la meilleure décision possible avec Bruno. Il s'est sacrifié. Il a pris cette décision et je l'ai validée. Les joueurs l'ont soutenu et veulent lui offrir le podium. Il y a une prise de conscience", s'est satisfait le boss rhodanien au micro d'OLTV.

Avec sa victoire arrachée vendredi à Bordeaux (3-2), l'OL a mis la pression sur le 2e, Lille, et conforté sa place sur le podium.

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2019 et Bordeaux 2-3 OL : L'After

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)