L'actu du Dimanche 24 Mars

Lopes a rassuré à l'entraînement

Maxifoot.fr

Victime d’un choc à la tête lors d’un contact avec le Barcelonais Philippe Coutinho, Anthony Lopes (28 ans, 26 matchs en L1 cette saison) avait dû interrompre son 8e de finale retour de la Ligue des Champions (5-1). Avant de déclarer forfait pour la venue de Montpellier (3-2) en Ligue 1 quatre jours plus tard.

Rien de grave pour le gardien de l’Olympique Lyonnais qui a repris l’entraînement intensif. Le coach des portiers Grégory Coupet lui a en effet préparé une séance difficile vendredi. Un défi auquel le Gone a parfaitement répondu, indique Le Progrès.

A priori, Lopes devrait faire son retour pour le déplacement à Lyon vendredi (20h45) en championnat.

 


 

L'événement grave qui a fait craquer le médecin de Lyon dévoilé ?

Foot01.com

On l'a appris cette semaine, Christophe Baudot, médecin de l'Olympique Lyonnais depuis deux ans, et qui a donné satisfaction au club de Jean-Michel Aulas, serait sur le départ. Le docteur, qui était arrivé de l'Olympique de Marseille, pourrait ranger ses affaires et partir à la fin de l'actuelle saison ont révélé plusieurs sources. Et ce samedi, Le Progrès affirme que c'est un événement très récent qui aurait été le coup fatal à la relation entre Christophe Daubot et l'OL. En effet, c'est suite au match Barça-Lyon que ce dernier aurait fait un choix définitif ou presque.

Car ce soir-là, tout le monde s'était étonné de voir Anthony Lopes, mis KO sur une action, continuer à jouer quelques minutes avant de finalement céder sa place à Mathieu Gorgelin. Une décision de laisser sur le terrain prise par le staff à l'encontre de ce que demandait le médecin, lequel souhaitait, lui, un changement immédiat. « Le docteur n’a pas bien vécu l’épisode au Camp Nou lors du match contre Barcelone, ayant occasionné la commotion d’Anthony Lopes. Visiblement, Christophe Baudot a demandé, via l’arbitre, que son gardien quitte le terrain tout de suite et ne reprenne pas le jeu. Est-ce la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ? À suivre », affirme le quotidien régional. Nul doute que du côté de l'Olympique Lyonnais on réagira à cette affirmation.

 


 

Cornet buteur avec la Côte d’Ivoire

Twitter.com

 

 


 

Giroud tempère la rumeur, mais donne sa priorité à l'OL en cas de retour en L1...

Maxifoot.fr

Frustré par son faible temps de jeu à Chelsea, Olivier Giroud envisage clairement un départ. Notamment à l'Olympique Lyonnais qui le convoite depuis l'été dernier. Le problème, c'est que l'attaquant français risque d'être retenu par ses dirigeants.

«C'est sûr que j'aspire à plus de temps de jeu, à retrouver un rôle important dans une équipe.» De passage sur le plateau de Téléfoot ce dimanche, Olivier Giroud (32 ans) a de nouveau confié ses états d'âme. Ses six petites titularisations cette saison en Premier League ont du mal à passer, à tel point que l'attaquant de Chelsea écarte l'hypothèse d'un nouvel exercice en tant que doublure.


Le message de Giroud à Aulas


Autrement dit, le Français pense fortement à un départ et n'exclut pas un retour en Ligue 1, comme il le confiait cette semaine. Il n'en fallait pas plus pour que la presse l'envoie à l'Olympique Lyonnais, dont le patron Jean-Michel Aulas le drague depuis l'été dernier. Flatté, Giroud a tout de même tenu à tempérer. «Priorité à la Ligue 1 ? C'est une possibilité. Mais de là à dire que j'ai fait un certain appel du pied à un club français, c'est un bien grand mot» , a calmé l'international tricolore, de plus en plus gêné sur le sujet.

«Les compliments de Jean-Michel Aulas ? Cela fait toujours plaisir, d'autant plus quand ça vient du président Aulas, a-t-il réagi. Lyon est... un bon club.» Hésitant, Giroud a bien choisi ses mots pour éviter d'alimenter les bruits de couloir. Cela ne l'a pas empêché de reconnaître que l'OL serait sa priorité en cas de retour en France. Et ça, le dirigeant rhodanien ne l'oubliera pas… Du moins si l'ancien Montpelliérain a vraiment l'opportunité de partir. Car en réalité, l'avant-centre ne sera pas forcément libre en juin prochain.


Le Français retenu à Chelsea ?


Sanctionné par la FIFA pour des transferts de joueurs mineurs, Chelsea se retrouve interdit de recrutement. Ce n'est donc pas le moment de s'affaiblir. C'est pourquoi l'émission de TF1 annonce que le club londonien va activer la clause pour prolonger le contrat de Giroud d'une saison. En toute logique, ce n'est sûrement pas pour le vendre derrière. «Vous avez bien résumé la situation. On verra ce que l'avenir nous réserve» , a confié le champion du monde, conscient que la balle n'est pas dans son camp.

 


 

Une opération « Genesio démission » qui rappelle quelque chose

Foot01.com

Même si c'est la trêve internationale à l'Olympique Lyonnais, comme ailleurs, la semaine a été marquée par un affrontement frontal entre les Bad Gones et Jean-Michel Aulas. Réclamant le départ en fin de saison de Bruno Genesio, une position qu'elle souhaite présenter au président de l'OL lors d'un prochain rendez-vous, la principale association de supporters de Lyon a reçu une réponse claire et nette de JMA. Ce dernier a en effet renvoyé les Bad Gones dans les tribunes, rappelant que c'est lui qui faisait les choix sportifs et qu'il n'avait pas l'intention de recevoir des ordres venus des supporters.

Sur les réseaux sociaux, où les anti-Genesio sont également véhéments, une opération est lancée afin d'exhiber le plus souvent possible des banderoles « Genesio démission », que ce soit dans Lyon ou sur les axes qui y mènent. Cela rappelle évidemment une campagne similaire lancée il y a quelques années pour faire partir Claude Puel. De telles banderoles avaient fleuri sur les ponts de la capitale des Gaules, mais également dans le parcage des supporters lyonnais lorsque l'OL évoluait à l'extérieur. A l'époque, les fans lyonnais avaient eu gain de cause, il n'est toutefois pas certain que cela sera le cas avec Bruno Genesio.

 


 

Pourquoi Memphis Depay est-il si fort avec les Pays-Bas ?

Football365.fr

Étincelant jeudi contre la Biélorussie, Memphis Depay a balayé tous ses doutes de Lyon en revêtant le maillot des Pays-Bas. Contre l’Allemagne ce dimanche (20h45), il sera encore la meilleure arme batave.

Décevant à l’aller comme au retour, Memphis Depay a raté une bonne occasion de faire taire les critiques contre le FC Barcelone. Désireux d’aller plus haut que l’Olympique Lyonnais et de retrouver un grand club européen après son passage très moyen à Manchester United, le Néerlandais s’est raté au moment de prouver qu’il avait le niveau pour changer de calibre. D’ailleurs, dans le Rhône, Depay traverse une mauvaise période. Auteur d’un seul but en championnat depuis la mi-novembre (contre Toulouse en mars), certains réclament même sa mise au ban.


Toujours titulaire et presque toujours buteur avec Koeman


En sélection, c’est une tout autre histoire. Ronald Koeman apprécié le profil du Lyonnais et ne manque jamais une occasion de le défendre, comme cette semaine au début du rassemblement des Pays-Bas. « Memphis n’a rien à me prouver. Il m’a montré suffisamment souvent combien il est bon. Il a un rôle important dans la sélection et doit continuer à faire ce qu’il a déjà fait avec nous. » Il faut dire que le sélectionneur néerlandais a fait de l’ancien joueur du PSV l’un de ses hommes de base depuis sa prise de fonction. Memphis Depay a en effet débuté les onze matchs de l’ère Koeman, ne sortant avant le coup de sifflet final qu’une seule fois, contre le Portugal en mars 2018. Avec un bilan étincelant : 7 buts et 4 passes décisives, mieux que n’importe quel autre joueur néerlandais.

En Depay, Koeman a trouvé son attaquant de pointe. Quand l’OL s’en cherchait un en fin de saison dernière, c’est lui qui a donné à Bruno Genesio l’idée de recentrer le joueur de 25 ans, plutôt en réussite pour concurrencer Mariano à l’époque. Au fil des rassemblements, le successeur de Dick Advocaat a arrêté un onze de départ et n’a plus touché au positionnement du Lyonnais. Au point de rendre celui-ci indispensable ? « Je ne sais pas, on n’a jamais joué sans lui. Mais il est très important, oui », répond l’ancien entraîneur d’Everton. Jeudi, contre la Biélorussie, les Oranje ont en tout cas lancé leurs éliminatoires de l’Euro 2020 de la meilleure des manières en s’imposant largement (4-0). Un match que Memphis Depay a marqué de son empreinte.


Koeman : « Memphis a un peu plus de liberté avec nous qu’en club »


Auteur d’un doublé et deux passes décisives, dont une d’une talonnade magnifique, l’ancien Mancunien a marqué les esprits et a fait les gros titres de la presse batave ces derniers jours. « Memphis a un peu plus de liberté avec nous qu’avec son club. Avec Babel, Wijnaldum et Bergwijn, tout est bien coordonné, ils sont à l’aise et s’amusent », explique Ronald Koeman. Reste maintenant à confirmer dans des rendez-vous de gala. Comme celui de ce dimanche contre l’Allemagne, le choc de ce Groupe C (20h45). Pas si simple, à en croire Koeman, qui garde un mauvais souvenir du dernier match contre la Mannschaft en Ligue des Nations (2-2). « Il peut s’améliorer. Memphis n’avait pas toujours été bon contre l’Allemagne, notamment dans le pressing. Je lui avais dit », a-t-il rappelé en conférence de presse samedi. Comme si avec Depay plus qu’avec un autre, il ne fallait jamais relâcher la pression.

 


 

Dhorasoo envoie un scud aux Gones dans le dossier Memphis Depay

Butfootballclub.fr

Joueur de l’OL entre 1998 et 2004, Vikash Dhorasoo estime pourtant que le talent de Memphis Depay est beaucoup trop grand pour les Gones.

Auteur d’une très grosse performance jeudi soir avec les Pays-Bas face à la Biélorussie (4-0, deux buts, deux passes décisives), Memphis Depay a impressionné Vikash Dhorasoo. A tel point que l’ancien meneur de jeu n’a pas hésité à affirmer sur le plateau de La Chaîne L’Equipe que l’attaquant avait un talent beaucoup trop grand pour l’OL.

« Le geste qu’il fait hier avec sa talonnade, c’est un geste de grande classe. Seuls des grands joueurs peuvent faire cela. Il a été jugé parce qu’il a été mauvais face à Barcelone, mais on ne parle pas de n’importe qui. En plus, il joue avec Lyon. Si on le met avec une grande équipe et des grands joueurs, il est capable de faire les choses formidables parce que c’est un super joueur. »

Memphis Depay a déjà joué dans « une grande équipe » et avec « des grands joueurs », à Manchester United entre 2015 et 2017, et ça ne s’était pas très bien passé. Sans doute parce que les « Red Devils » étaient en reconstruction sous la houlette de Louis van Gaal…

 


 

Keller épaté par Jean-Michel Aulas, le boss du football français

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais est à la lutte en Ligue 1 pour se qualifier pour la prochaine Ligue des champions. Les Gones pointent à la 3ème place.

Les supporters de l’Olympique Lyonnais ne savent pas sur quel pied danser. Une nouvelle fois irréguliers, les joueurs de Bruno Genesio ont alterné le bon et le moins bon tout au long de la saison. Chose positive, les Gones sont bien accrochés à la troisième place de la Ligue 1, ce qui leur permet pour le moment de pouvoir jouer la prochaine Ligue des champions. Car le club lyonnais ne devrait pas craquer, lui qui est géré d’une main de maître par Jean-Michel Aulas.
Le boss, c’est Aulas pour Marc Keller

Marc Keller, actuel président de Strasbourg et consultant, a tenu à rendre hommage au président lyonnais le jour de son anniversaire, vendredi 22 mars dans des propos relayés par France 3 : « C’est un véritable bâtisseur, dont la réussite se mesure sur le terrain, avec la qualité de son centre de formation et les nombreux titres conquis par les garçons et par les filles mais aussi en dehors, notamment avec la construction du stade. L’environnement médiatique est très prenant pour tous les présidents et il gère parfaitement ». Voilà des paroles qui devraient faire plaisir au président Aulas, personnage très clivant du football français.

 


 

Lyon avance sur Héritier Deyonge (PSV Eindhoven)

Lequipe.fr

Considéré comme l'un des grands espoirs européens au poste de latéral gauche, Héritier Deyonge (17 ans) pourrait très vite signer son premier contrat professionnel avec l'Olympique Lyonnais. Responsable de la cellule de recrutement du club rhodanien, Florian Maurice travaille activement au recrutement du défenseur du PSV Eindhoven depuis plusieurs semaines et l'OL aurait désormais la préférence du joueur.

L'international belge des moins de 17 ans est également ciblé par plusieurs autres clubs européens dont le Paris-Saint-Germain, comme révélé par L'Équipe en novembre dernier.

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on dimanche, 24 mars 2019 17:29