L'actu du Samedi 23 Mars

Pays-Bas, Lyon, Genesio… Memphis Depay balance quelques vérités

Butfootballclub.fr

A l’issue de Pays-Bas – Biélorussie (4-0), Memphis Depay s’est confié sur son rôle avec les Oranje et a balancé quelques critiques dissimulées sur l’OL.

Mauvais face au FC Barcelone, sur le banc contre Montpellier, Memphis Depay (25 ans) ne traverse pas la meilleure période de sa carrière à l’OL. En revanche, tout va pour le mieux en sélection des Pays-Bas pour l’ancien Mancunien.

Protégé par son sélectionneur Ronald Koeman, Memphis a répondu par une prestation immense jeudi soir face la Biélorussie (4-0), signant deux buts et deux passes décisives. Questionné à l’issue de la rencontre, l’attaquant lyonnais a clairement laissé entendre qu’il était beaucoup plus heureux chez les Oranje que chez les Gones.


Pas satisfait de son rôle à l’OL… Et de ses coéquipiers ?


« C’est tellement agréable de jouer dans cette équipe. Cela commence lorsque nous nous réunissons le lundi. Nous avons tellement de choses à nous dire. Après cela, nous allons nous entraîner ensemble et nous continuons à nous parler dans le camp d’entraînement. Nous formons une unité et cela se reflète sur le terrain. Regardez comment Frenkie de Jong et Georginio Wijnaldum jouent. C’est agréable de jouer au football avec eux », a fait savoir l’intéressé dans des propos relayés par AD et traduits par Foot Mercato.

Memphis Depay a également revendiqué un meilleur positionnement aux Pays-Bas par rapport à sa gestion par Bruno Genesio qui lui préfère Nabil Fekir pour mener le jeu : « C’est comme ça que je me sens le mieux. La saison dernière, j’ai également joué un rôle libre derrière les deux attaquants de mon club. Ensuite, j’ai aussi bien joué et j’étais aussi important ». Message passé.

 


 

Kenny Tete blessé, un énorme coup dur pour Lyon ?

Foot01.com

Remplaçant au coup d'envoi jeudi lors de la promenade des Pays-Pas contre la Biélorussie, Kenny Tete a remplacé Denzel Dumfries à la 68e minute, mais le défenseur de l'OL a quitté ses coéquipiers soixante secondes plus tard, victime d'un problème musculaire. Dans un premier temps, le sélectionneur néerlandais a décidé de remplacer Kenny Tete dans son groupe par Hans Hateboer dans la perspective du match de dimanche contre l'Allemagne. Mais ce samedi, les informations dévoilées par Le Progrès sont plutôt très mauvaises pour le défenseur néerlandais et donc pour l'Olympique Lyonnais.

Et le quotidien régional de faire un bilan assez inquiétant pour Kenny Tete. « Victime d’un claquage à la cuisse droite, il pourrait manquer un mois, au pire moment par rapport aux objectifs du club lyonnais. La courbe de Kenny Tete à l’Olympique Lyonnais ne parvient pas vraiment à être linéaire. Au moment où le défenseur néerlandais semblait en mesure de s’installer durablement dans sa carrière entre Rhône et Saône, il a donc rechuté (...) Kenny Tete, qui signa un contrat de quatre ans le 10 juillet 2017, acquis pour quatre millions à l’Ajax, n’est toujours pas arrivé à cinquante matches avec l’OL en deux saisons. À 23 ans, il dispose à Lyon d’un contrat très conséquent, pour ne pas dire en or », rappelle le média lyonnais. En attendant, Bruno Genesio et l'Olympique Lyonnais vont devoir composer sans Kenny Tete en espérant que ce dernier soit revenu avant la fin de saison.

 


 

L'avenir de Bruno Genesio fixé début avril

Topmercato.com

Si on a beaucoup entendu parler de la défaite du PSG contre Manchester United au début du mois de mars, il y a une autre élimination en Ligue des champions dont on parle un peu moins, mais qui fut tout aussi désagréable : celle de Lyon contre Barcelone le 13 mars, 5 à 1. Depuis un certain temps, l'avenir de l'entraîneur Bruno Genesio semble trouble.

Le contrat entre l'Olympique Lyonnais et Bruno Genesio prendra fin cette saison. Le président du club devra donc choisir s'il le reconduit dans ses fonctions ou s'il se tourne vers un nouveau profil. À l'occasion d'une rencontre avec des supporters, la question a été abordée le 17 mars et une déclaration à la presse a ensuite été faite : " Je garde mes engagements, je regarderai le comportement de toute l'équipe, de Bruno, de son staff. On est attentifs à ça. Je verrai ces groupes pour consolider tous les éléments de décision qui me permettront de prendre ma décision. " Jean-Michel Aulas semble donc vouloir rassurer tout le monde : la défaite contre Barcelone en huitième de finale de C1 ne sera pas un élément décisif.


Bruno Genesio, plutôt impopulaire


Les supporters, de leur côté, n'ont jamais été vraiment conquis par le profil de Génésio. S'entrainer avec un pro est une chose particulière, il faut savoir tenir son groupe, ses joueurs avec leurs egos et certains lui reprochent un manque d'ambition, des lacunes tactiques et une mauvaise gestion du mental des joueurs qui se sont trop souvent effondrés, dans certains matchs contre de "petites" équipes. Résultat, les supporters auraient plutôt tendance à appeler de leurs voeux la nomination d'un nouvel entraîneur à la tête de l'équipe lyonnaise. Sans renier certaines très bonnes performances que laissera Genesio, ils espèrent qu'un peu de sang neuf permettra à l'équipe de revenir au niveau qu'elle a connu au début des années 2000, quand elle dominait le football français, avant l'arrivée du PSG.


Une décision rendue le 2 avril


Le 17 mars, Lyon a su rebondir face à Montpellier (3-1) dans un match de Ligue 1, et reste par la même occasion au contact de Lille pour la lutte au podium. Encore en lice sur un autre tableau avec la demi-finale de la Coupe de France le 2 avril contre Rennes, c'est à ce moment là que le président Aulas a décidé de rendre sa décision concernant l'avenir de son actuel entraîneur : " Ce sera le 2 avril. Le 31, c'est un dimanche. Le 2 avril, nous pourrons vous dire ce que nous avons pu décider avec Bruno Genesio. Le 1er avril, il y aura un comité de gestion. " Avant cet date décisive, Rennes et Lyon se rencontreront dans un match de Ligue 1 le 29 mars, avant de se retrouver en demi-finale donc, de la Coupe de la Ligue.


 

Depay est incroyable, Johan Micoud pose une question qui fâche à Lyon

Footradio.com

En grande difficulté à Lyon ces dernières semaines, Memphis Depay a livré un match quasiment parfait avec les Pays-Bas contre la Biélorussie, jeudi soir.

Auteur d’un doublé mais également de deux passes décisives, l’avant-centre rhodanien s’impose depuis plusieurs mois comme l’atout offensif n°1 de la sélection hollandaise. Il y a quand même de quoi se demander pourquoi Memphis Depay affiche un niveau de jeu si différent en sélection et à Lyon ? Interrogé sur La Chaîne L’Equipe, Johan Micoud n’a pas la réponse. Même s’il n’est pas loin de rejoindre Ronald Koeman, lequel a sous-entendu mercredi que Memphis était mal utilisé à Lyon.

« Si Depay ne marque pas, c’est la faute de Genesio ? Selon l’entraîneur des Pays-Bas, c’est dû à sa position effectivement. Avec les Pays-Bas, il a joué en n°9 et est décisif donc cela donne raison à Ronald Koeman. Face au Barça, ce n’était pas le seul qui était à côté de la plaque loin de là. Après, on peut le défendre ou l’incendier, moi je suis plutôt de ceux qui va le défendre. D’autant que c’est difficile pour un seul joueur de sortir du lot dans une équipe qui va mal, comme Lyon contre Barcelone » a confié l’ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, perplexe devant cette situation. Ce sera à Bruno Genesio et à son staff de se poser les mêmes questions, pour que Memphis Depay affiche le même niveau à Lyon en fin de saison.

 


 

Lyon ressort sa recette magique en vue du mercato

Foot01.com

Encore et toujours en quête des grands espoirs de demain au sein du championnat de France, l'Olympique Lyonnais s'est trouvé une nouvelle cible.

Depuis plusieurs saisons, le club rhodanien est réputé pour la qualité de son centre de formation, d'où sont notamment sortis des joueurs comme Umtiti (Barça), Lacazette (Arsenal) ou Tolisso (Bayern). Mais ces derniers temps, l'OL se spécialise aussi dans le recrutement en post-formation. Le meilleur exemple est celui de Lucas Tousart, arrivé de Valenciennes à 18 ans qui brille aujourd'hui dans l'entrejeu de Bruno Genesio. Pour cela, la Ligue 2 est un championnat parfait, puisque des joueurs comme Ferland Mendy ou Tanguy Ndombele en sont issus. Lyon n'est donc pas prêt d'arrêter une méthode qui fonctionne.

Pas étonnant donc de voir que l'OL s'intéresse à Silas Wamangituka, selon TF1. Auteur de sept buts en 23 matchs cette saison avec le Paris FC, le joueur de 19 ans semble assez prometteur. « Il a une bonne intelligence de jeu, une forte capacité à éliminer en un contre un, il est très bon techniquement et très bon dans la protection du ballon », détaille son agent Olivier Belesi. Originaire du Congo, l'avant-centre d'1m89 dispose un peu du même profil que Jean-Philippe Mateta, passé par Lyon et aujourd'hui à Mayence. Reste désormais à savoir si cet intérêt de Lyon pour Wamangituka se transformera en acte concret lors du prochain mercato estival...

 


 

Balbir craque et exige le départ de ce Lyonnais au mercato !

Footradio.com

Auteur d’un match exceptionnel avec les Pays-Bas jeudi soir (2 buts et 2 passes décisives), Memphis Depay n’affiche pas le même niveau à Lyon.

Face à Montpellier le week-end dernier, l’international néerlandais était carrément remplaçant. Il faut dire que Bruno Genesio n’a pas vraiment apprécié les prestations de son attaquant lors des deux matchs face à Barcelone, et il semble lui faire payer. Logique selon Denis Balbir, lequel a estimé sur But Football Club que l’ancien attaquant de Manchester United n’avait plus rien à faire du côté de Lyon. Selon lui, la priorité de Jean-Michel Aulas devrait même être de le placer sur la liste des transferts… c’est dire.

« Dimanche, on a vu quelques choix forts. Memphis Depay n’a pas joué. Quand un joueur se permet de demander à jouer dans un grand club et fait des prestations aussi indigentes que celles face au FC Barcelone, c’est normal de le sortir de l’équipe. Ce joueur n’a plus rien à faire à Lyon. La priorité des dirigeants devrait être de le mettre sur la liste des transferts » a confié un Denis Balbir très sévère à l’égard de celui qui est encore soutenu par une partie du public lyonnais. Reste maintenant à voir ce que Jean-Michel Aulas décidera cet été pour l’avenir du fantasque attaquant de l’OL.

 


 

Lopes a repris l'entraînement

Lequipe.fr

Sorti sur blessure le mercredi 13 mars à la suite d'un choc avec le Barcelonais Philippe Coutinho en huitièmes de finale retour de Ligue des champions (1-5), et absent dimanche dernier contre Montpellier en Ligue 1 (3-2) afin de respecter le protocole commotion, le Lyonnais Anthony Lopes a reçu le feu vert des médecins.

Le gardien de l'OL a repris l'entraînement vendredi. Selon le Progrès, il a eu droit à une séance très poussée avec son entraîneur spécifique Grégory Coupet. L'international portugais (28 ans, 7 sélections) était « exténué à la fin de cette séance très particulière en mode "Rambo". Une bouteille d'eau à la main, lessivé, il a juste eu le temps de délivrer un petit "bonjour". »

Il devrait donc être en mesure de retrouver sa place dans le but lyonnais vendredi prochain (20h45) contre le Stade Rennais au Roazhon Park, en Championnat.

 


 

Traoré marque avec le Burkina Faso

Twitter.com

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on samedi, 23 mars 2019 11:55