L'actu du Mardi 12 Février

Rafael a pris une décision sur son avenir à Lyon

Foot-sur7.fr

Rafael a confirmé des négociations avec l’OL pour la prolongation de son contrat qui expire le 30 juin 2019. Bien qu’intéressé par une rallonge à Lyon, le défenseur ne ferme pas la porte à un départ.

Rafael n’est pas effrayé par la concurrence à son poste à l’Olympique Lyonnais. Il se dit prêt à affronter Léo Dubois et Kenny Tete pour être titulaire. Mais au cas où le coach Bruno Genesio ne compte pas sur lui, il se dit prêt à s’en aller en juin prochain, à la fin de son bail actuel.

« Mon envie, c’est de rester à Lyon. Je pourrais rester en France. Après si je ne joue pas à Lyon, je préfère partir », a confié l’arrière latéral droit sur Canal+.

En effet, Rafael a informé de la reprise des négociations avec les responsables du club rhodanien en vue de la prolongation de son bail. Toutefois, rien n’est encore acquis.

« On est en train de revenir sur les discussions, car on en avait déjà avant que je parte en vacances. Maintenant, on les a repris », a-t-il confirmé dans le Canal Football Club.

« J’ai envie de rester ici. J’aime beaucoup Lyon et la ville. Ma famille aussi. Je pense à elle parce qu’elle est contente ici. Mais on va voir ce qui se passe », a expliqué le Brésilien.

Mais il laisse la porte ouverte, malgré son désir de vouloir rempiler. « Je suis en fin de contrat. S’ils ne me proposent pas, je pars », a prévenu l’ancien joueur de Manchester United.

Pour mémoire, le défenseur de 28 ans a débarqué chez les Gones début août 2015 en provenance de chez les Red Devils.

 


 

Hector Herrera réagit à l’appel du pied d’Aulas

Butfootballclub.fr

Sur Twitter, Jean-Michel Aulas a laissé entendre qu’Hector Herrera avait très envie de rejoindre l’OL. Ce que l’entourage du joueur dément ce mardi.

Le Real Madrid, le FC Séville, l’Inter Milan, le Milan AC, l’AS Rome : Hector Herrera jouit d’une très belle côte sur le marché. Capitaine du FC Porto, le milieu de terrain mexicain s’est construit une belle réputation depuis son arrivée en Europe et il attise logiquement les convoitises, dont celles de l’OL, qui le piste de longue date.

Sur Twitter, Jean-Michel Aulas a évoqué l’intérêt des Gones pour le joueur, un intérêt qui serait réciproque, selon lui. « C’est vrai qu’Hector et sa famille rêvent de venir à Lyon et l’OL : j’ai confiance en lui », a-t-il posté.

Mais au Portugal, à l’heure où le FC Porto prépare son 8e de finale de Ligue des champions contre l’AS Rome, ces propos du big boss olympien ont provoqué quelques remous. Le quotidien A Bola révèle que Herrera a été surpris par les propos de « JMA », tout comme son entourage. Le Mexicain ne serait donc pas si attiré que ça par le « rêve lyonnais » ? A voir… A Porto depuis 2013, l’ancien joueur de Pachuca devrait en tout cas changer d’air cet été, à 28 ans, puisqu’il a écarté plusieurs propositions de prolongation, lui dont le contrat expire en fin de saison.

 


 

Riolo prend la défense de Ménès face à Aulas

Topmercato.com

Daniel Riolo a pris la défense de son confrère Pierre Ménès, pris à partie par Jean-Michel Aulas, sur Twitter, sur fond de bataille OL-PSG. Jean-Michel Aulas Le président lyonnais avait conseillé au journaliste de Canal++ de changer de métier, s'il ne saisissait pas "pourquoi l'écart de budget déséquilibre la concurrence". Le journaliste de RMC Sport lui a répondu : "On est tellement à devoir changer de métier cher monsieur. Tous ceux qui ne comptent pas parmi vos courtisans. Mais on va quand même continuer. Tranquillement en essayant de faire au mieux. En essayant de comprendre votre génie... Amen !" a-t-il publié.

 


 

Fekir ne marque plus dans le jeu

Maxifoot.fr

Face à l'OGC Nice (0-1) ce dimanche, l'Olympique Lyonnais a une nouvelle fois fait preuve d'un manque de réalisme alarmant. Un problème symbolisé par le milieu offensif Nabil Fekir (25 ans, 18 matchs et 7 buts en L1 cette saison) qui, comme le souligne le quotidien L'Équipe, n'a plus marqué dans le jeu en Ligue 1 depuis un match contre Montpellier (1-1), le 22 décembre.

En effet, depuis la lucarne trouvée au Stade de la Mosson avant Noël, l'international français n'a trouvé la faille que sur penalty à Saint-Etienne (2-1) puis contre le Paris Saint-Germain (2-1), et sur coup franc à Toulouse (2-2)...


 

Passer du PSG à Lyon, c'est non pour le successeur annoncé de Genesio

Foot01.com

Cela va maintenant faire trois ans que Laurent Blanc a quitté le Paris Saint-Germain. Et le technicien français n’a toujours pas retrouvé de banc. Dans une interview accordée au Times, il a néanmoins confirmé qu’il souhaitait reprendre du service cet été. Mais alors que son nom a régulièrement été associé à Lyon ou encore à Marseille, l’ancien entraîneur du PSG a visiblement d’autres plans pour la suite de sa carrière. En effet, le champion du monde 1998 rêve davantage d’Espagne, d’Angleterre ou d’Italie que de la Ligue 1. Fin des pistes olympiennes, donc ?

« Cela fait un moment que je n’entraîne plus. Il est temps pour moi de revenir. Entraîner en Angleterre est une grande ambition. Il est plus difficile d'aller dans un club étranger. Vous devez être excellent et pas seulement bon. Mais je connais le métier. J'ai eu une grande expérience à Paris. C'est compliqué pour moi d'aller dans un autre club en France. Je veux un challenge différent en Angleterre, en Espagne ou en Italie. J'ai joué dans ces pays, je les connais. Alors je continue d'aller voir des matchs et je verrai quels appels je recevrai » a confié un Laurent Blanc ambitieux, qui a visiblement hâte de reprendre du service. Reste à voir comment il composera son futur staff, son éternel adjoint Jean-Louis Gasset étant l’entraîneur principal de l’AS Saint-Etienne.

 


 

Les explications tombent après ce transfert ultra commenté

Foot01.com

Jeune joueur de l’AS Saint-Priest, Boubacar Fofana s’est engagé en faveur de l’OL pour 4 ans lors du mercato hivernal. Un transfert qui a été très commenté, les supporters stéphanois ayant hurlé au scandale puisque Saint-Priest est un partenaire de l’ASSE au mercato. Mais il semblerait que le club forézien n'ait pas fait grand-chose pour s’offrir le joueur. C’est tout du moins ce que le community manager de l’AS Saint-Priest a confié au détour d’une interview accordée au Talk Show Stéphanois, faisant ainsi définitivement la lumière sur ce dossier…

« Pour les seniors, le fonctionnement est le même que pour les jeunes. Dès qu’on a un joueur qui est au-dessus du lot, on contacte l’AS Saint-Etienne et sa cellule de recrutement. S’ils nous répondent favorablement, ils envoient des recruteurs aux matchs. Ici, en l’occurrence, les recruteurs de l’ASSE sont présents à tous nos matchs de National 2 donc ils ont vu « Bouba » (Fofana) à tous ses matchs. Ça doit être à peu près vers le mois de novembre que l’ASSE a répondu que « Bouba » ne l’intéressait pas forcément, qu’il ne rentrait pas dans le projet de l’AS Saint-Etienne et qu’ils ne voulaient pas le recruter. A ce moment-là, on a le droit de le proposer à d’autres clubs si jamais il avait envie de partir. Lui avait déjà son propre agent avec son réseau. Il était suivi par pas mal d’autres clubs comme le Torino, Benfica, l’OL. Il y avait une ribambelle de clubs. Caen était très très chaud sur le dossier. L’ASSE n’a pas forcément donné suite à cela. Ses agents sont donc allés voir un peu des clubs. Nous, après, on ne peut pas faire grand-chose de plus. Le joueur reste libre de ses mouvements » a confié ce membre de l’AS Saint-Priest. Fin du débat, donc. Maintenant, l’ASSE doit prier pour que le joueur n'explose pas à l’OL. Sinon, il sera forcément reproché au club stéphanois de l’avoir laissé passer.

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)