L'actu du Lundi 11 Février

Le Barça, la confidence de Lopes

Maxifoot.fr

Après une belle série de 5 victoires consécutives toutes compétitions confondues, l’Olympique Lyonnais a été surpris par Nice (0-1) dimanche dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. En gros manque d’efficacité, les Gones avaient-ils déjà la tête au FC Barcelone, leur adversaire en 8e de finale de la Ligue des Champions (match aller le 19 février) ? C’est possible, a admis le gardien rhodanien Anthony Lopes (28 ans, 22 matchs en L1 cette saison).

"On fait un bon match, le seul point négatif, c'est le résultat. C'est vrai que le match de Barcelone est dans un coin de la tête, on ne va pas se le cacher, a admis le Portugais en zone mixte. Mais on a des échéances avant pour déjà bien préparer ce match, se mettre dans les meilleures dispositions pour ce match. Cela passe par de très bonnes performances, prendre le maximum de points. On ne l'a pas fait, il va falloir se remettre la tête d'aplomb."

Avant de se frotter aux Catalans, les Lyonnais tenteront de repartir de l’avant vendredi à domicile contre Guingamp en championnat.

 


 

Domenech craint la catastrophe lyonnaise contre le Barça

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais recevra le FC Barcelone dans une semaine au Groupama Stadium, et forcément la pression commence à monter autour du club de Jean-Michel Aulas. Alors que l’OL se réfère sa performance contre Manchester City au premier tour pour se rassurer avant de défier le monstre catalan, Raymond Domenech a lui vu la défaite de Lyon à Nice et l’ancien joueur entraîneur de Lyon s’inquiète quand même un peu son la formation de Bruno Génésio.

Sur la chaîne L’Equipe, Raymond Domenech a ouvertement fait part de ses gros doutes concernant Lyon. « Il y a des périodes dans la saison où l’OL est en difficulté, et tous les joueurs se remobilisent. Mais là ils ont battu le PSG, ils s’imaginent qu’ils vont battre le Barça… Moi je vous dis que s’ils jouent comme ça face à Barcelone, ils vont en prendre trois ou quatre (…) Dès que l’OL s’installe dans le confort, ils plongent. Cela arrive surtout contre des équipes comme Nice dimanche, qui jouent bas et qui défendent bien. Lyon sera en danger de manière permanente face à ce genre d’équipe tant qu’ils ne mettront pas plus de détermination offensive dans chaque match. Lyon joue bien, ils sont dans cette idée-là. Ce qui serait bien, c’est qu’ils soient davantage dans l’idée de gagner, coûte que coûte », prévient l’ancien sélectionneur national. Aux joueurs de l’Olympique Lyonnais de prouver à Raymond Domenech qu’ils ne seront pas un simple faire-valoir face à Lionel Messi et ses coéquipiers.

 


 

Ménès se moque, Aulas lui répond

Maxifoot.fr

Battu à Nice (1-0) dimanche lors de la 24e journée de Ligue 1, Lyon se retrouve à 16 points du Paris Saint-Germain, qui compte deux matchs en retard. Pour Pierre Ménès, c’est bien la preuve que la différence de budget entre les deux clubs n’explique pas tout, contrairement à ce qu’indique régulièrement le président lyonnais Jean-Michel Aulas.

"Alors je veux bien que Jean-Michel Aulas nous rabâche les oreilles avec le budget du PSG. Mais ce n’est pas le budget du PSG qui fait que Lyon est virtuellement à 25 points (22 en réalité) de Paris aux deux tiers du championnat", a commenté le consultant sur son blog.

Autant dire que cette critique n’a pas échappé au principal intéressé. "Si Pierre ne comprend pas pourquoi l’écart de budget de 1 à 4 ne déséquilibre pas la concurrence sportive, il faut qu’il change de métier", a répondu Jean-Michel Aulas, toujours aussi réactif sur Twitter.

 


 

Annonce d’Aulas pour Hector Herrera

Butfootballclub.fr

Jean-Michel tient absolument à faire venir Hector Herrera à Lyon. Le milieu de terrain du FC Porto visé depuis le mercato estival dernier intéresse toujours l’OL. Encore plus, ces dernières semaines, car il sera libre de tout engagement dès le 30 juin prochain.

Hector Herrera (28 ans) a été coché par Jean-Michel Aulas depuis la Coupe du monde 2018. Le patron de l’Olympique Lyonnais était même entré en contact avec l’international mexicain pour un transfert lors du mercato de l’été dernier.

Finalement, l’intérêt du club rhodanien ne s’était pas conclu par un accord avec son club à cause de la clause libération du joueur estimée à 40 M€. Il n’empêche que le dirigeant lyonnais a gardé le nom de la cible sur son calepin.

Via son compte Twitter, il l’a réaffirmé son souhait de recruter Herrera, à quatre mois de la fin de son contrat avec le club portugais. Et ce n’est pas tout, Aulas précise que ce dernier est aussi intéressé par une arrivée dans la capitale des Gaules.

« C’est vrai qu’Hector et sa famille rêvent de venir à Lyon et à l’OL, j’ai confiance en lui », a-t-il confirmé sur le réseau social.

Pour revenir à l’intérêt du président des Gones du temps du Mondial russe 2018, il avait confié à RMC : « j’étais au Mondial et j’avais eu un contact avec deux des joueurs qui nous intéressaient. Initialement on souhaitait faire venir un milieu de terrain et un défenseur central.

À Moscou, on a eu des contacts avec Hector Herrera, qui avait été ciblé par l’équipe, et Ruben Dias (Benfica Lisbonne) ».


 

La statistique ahurissante des Lyonnais face à l’OGC Nice

Butfootballclub.fr

En deux rencontres de Ligue 1, cette saison, l’OL aura perdu 6 points contre l’OGC Nice. Et ce n’est pas faute d’avoir tout tenté pour inverser le cours des choses.

Une malédiction ? Sans doute pas. Mais au vu des deux rencontres contre Nice, en 2018-2019, et des deux défaites concédées par les joueurs de Bruno Genesio (0-1), il est fort probable que l’OL pensera à cette rencontre en cas de points manquants en fin de saison. Ce qu’a déjà évoqué le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, hier, sur son compte twitter.

A l’aller comme au retour, et c’était hier soir à l’Allianz Riviera, les Lyonnais ont dominé les débats, ne parvenant pourtant jamais à prendre en défaut le gardien niçois, Walter Benitez. Et si il fallait s’en convaincre, il suffit de lire cette statistique donnée par Opta sur son compte twitter : 50 tirs tentés en deux matches et pas un but.

 


 

Dembélé fait le point sur son intégration

Foot-sur7.fr

Moussa Dembélé a mis une peu de temps pour s’adapter au sein de l’OL qu’il a rejoint en toute fin du mercato estival dernier, mais il y parvenu. Le jeune attaquant a inscrit 7 buts et a délivré 2 passes décisives en Ligue 1 en 19 apparitions pour 11 titularisations. Il a expliqué les étapes de son intégration dans l’équipe de Bruno Genesio, sur olweb.

Un peu plus de cinq mois après son transfert du Celtic FC à l’Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé a réussi son intégration au sein de son nouveau club. Cependant, cela ne s’est fait pas fait comme sur des roulettes.

Le joueur de 22 ans a connu un début compliqué à cause de la concurrence, avant de finalement enchainer de belles performances ou de s’imposer. « Cela se passe bien collectivement, mais aussi sur le plan individuel. Je grappille du temps de jeu et je marque des buts », s’est-il réjoui.

« Il fallait s’accrocher pour assimiler le plan de jeu du coach, trouver sa place dans cette belle équipe et cela va de mieux en mieux. Depuis le but à Saint-Étienne (dans le derby retour, ndlr), le regard des gens a changé sur moi... Il reste encore beaucoup de choses à faire », a expliqué Dembélé, avant de décrier son profil.

« On peut penser qu’avec mon gabarit et mon jeu de tête, je suis plus à l’aise dos au but. Mais je suis un joueur complet et capable de marquer des buts comme face à Guingamp, car j’ai toujours aimé la profondeur et que c’est clairement mon point fort », a-t-il indiqué.

International Espoir Tricolore, le buteur lyonnais ne manque d’ailleurs logiquement pas d’ambition.

« L’équipe de France est dans un coin de ma tête et c’est pour cela que j’essaye de mettre toutes les chances de mon côté », a informé Moussa Dembélé.

 


 

Lyon ou quitter la France, il n'hésitera pas au mercato !

Foot01.com

Alors qu'il arrive en fin de contrat du côté de l'Olympique Lyonnais, Rafael a affiché une envie claire pour la suite de sa carrière.

Rafael n'a plus joué le moindre match sous le maillot rhodanien depuis le 27 novembre dernier, et le nul de l'OL contre Manchester City en Ligue des Champions (2-2). Stoppé net par une blessure au pubis, le Brésilien avait même dû se faire opérer des adducteurs à la mi-décembre. Toujours indisponible, le latéral droit devrait effectuer son grand retour d'ici au mois de mars, comme l'annonçait sa période d'indisponibilité. Sauf que désormais, sa place de titulaire est remise en question, vu que Leo Dubois s'impose. Une raison de plus pour le pousser à faire ses valises, alors que son contrat expire en juin prochain ? Pas du tout, bien au contraire.

« Je veux rester ici à Lyon. J'aime beaucoup Lyon, ma famille aime beaucoup la ville. Ils sont très contents. On va voir, je veux déjà retrouver une place dans l'équipe. Et on verra ce qui se passera après. Si Lyon ne me propose pas un nouveau contrat ? Il faudra partir... Il y a des discussions en cours avec l'OL. On a repris les négociations depuis quelques jours. Un plan B en L1 ? Pourquoi pas, mais si c'est pas à Lyon, je préférerais partir de la France. On ne sait jamais », a avoué, sur le plateau du Canal Football Club, Rafael, qui sait que son destin est entre les mains de Jean-Michel Aulas. Sachant que l'OL dispose de trois joueurs défensifs à droite, avec Tete, le président des Gones va devoir trancher entre le Néerlandais ou le Brésilien, qui rappelons-le avait été poussé vers la Turquie l'été dernier...

 

Voir aussi... Nice 1-0 OL : L'After

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on lundi, 11 février 2019 18:49