L'actu du Dimanche 10 Février

Voir aussi... Nice - OL : L'Avant Match

L'équipe de France grâce à Lyon, Moussa Dembélé y croit !

Foot01.com

C'est l'attaquant en forme de l'Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé tentera d'enchaîner une nouvelle belle prestation avec le club rhodanien ce dimanche soir à Nice. Après avoir engendré quelques doutes sur sa réelle capacité à s'adapter à un autre championnat que celui d'Ecosse, l'ancien attaquant du Celtic donne désormais sa pleine mesure à l'OL. Et pour Moussa Dembélé, cela lui permet d'avoir des ambitions, de très hautes ambitions même comme il l'a confié en conférence de presse.

Car l'attaquant français ne le cache pas, il rêve de rejoindre l'équipe de Didier Deschamps et il pense pouvoir le faire en continuant à briller avec l'Olympique Lyonnais. « Depuis le but à Saint-Etienne, le regard des gens a changé sur moi mais je fais abstraction de cela et je me concentre sur la suite de la saison. Il reste encore beaucoup de choses à faire. En tant que joueur de l’OL, on se doit d’être ambitieux : l’Équipe de France est dans un coin de ma tête et c’est pour cela que j’essaye de mettre toutes les chances de mon côté. Ce dimanche, à Nice, il faudra essayer de mettre beaucoup d’intensité. On enchaîne les bons résultats car il y a eu une prise de conscience collective. On a gagné en maturité et c’est ce qui fait la recette de cette belle série », a confié un Moussa Dembélé, certains de des qualités.

 


 

Herrera rêve de venir à l'OL, selon Aulas

RMC.fr

En fin de contrat à la fin de la saison, Hector Herrera intéresse notamment l'OL. Un intérêt qui serait réciproque selon Jean-Michel Aulas, qui assure que l'international mexicain veut rejoindre les Gones.

A chaque mercato, son nom est associé à l’OL ces dernières années. Cette fois-ci, les rumeurs pourraient laisser place à du concret. Milieu de terrain du FC Porto, Hector Herrera serait décidé à rejoindre l’OL, à en croire Jean-Michel Aulas.

"C’est vrai qu’Hector et sa famille rêvent de venir à Lyon et à l’OL, j’ai confiance en lui", a annoncé le président lyonnais dans un tweet publié ce dimanche. Ce n’est pas la première fois que Jean-Michel Aulas confirme publiquement son intérêt pour l’international mexicain de 28 ans, aligné à 21 reprises cette saison dans le championnat portugais.


La Juve serait aussi intéressée


"Au début du mercato, j’étais au Mondial et j’avais eu un contact avec deux des joueurs qui nous intéressaient. Initialement on souhaitait faire venir un milieu de terrain et un défenseur central. A Moscou, on a eu des contacts avec Hector Herrera, qui avait été ciblé par l’équipe, et Ruben Dias", avait annoncé Jean-Michel Aulas le 1er septembre dernier dans un court entretien publié sur le site de l’OL.

Une déclaration qui faisait écho à son entretien accordé en juillet à RMC Sport, dans lequel il annonçait sa volonté de recruter deux joueurs participant à la Coupe du monde en Russie.

Libre en fin de saison, Herrera avait également été annoncé l’été dernier dans le viseur du Real Madrid, par le quotidien mexicain Reforma. Début janvier, le Corriere della Sera faisait également part d’un intérêt de la Juventus pour l’ancien joueur de Pachuca.

 




 

Racioppi : « J’ai toujours cru en moi, je n’ai jamais baissé les bras »

OL.fr

Gardien titulaire en National 2 et troisième gardien de l’effectif professionnel, Anthony Racioppi revient sur son parcours à l’OL.

" Quel est ton ressenti sur ta première saison avec le groupe pro ?

J’ai reçu un très bon accueil de la part du groupe. Cela fait un peu plus de 6 mois que j’y suis et j’ai pris mes repères. C’est une équipe jeune et je m’entends bien avec tout le monde.

Comment as-tu vécu tes débuts en professionnel, face à Sion et Fulham ?

J’avais un peu d’appréhension, mais quand tu joues, tu dois assurer. J’ai joué la seconde mi-temps contre Sion où j’ai pris un penalty en fin de match, mais dans l’ensemble, je suis content de ma prestation. Puis, face à Fulham, j’ai également joué la seconde mi-temps et nous avons gagné 4 à 0 donc cela reste un très bon souvenir également.

Tu es arrivé très jeune à l’OL, comment es-tu devenu gardien ?

C’est mon père qui m’a plongé dans le foot, petit nous allions voir des matchs en Italie. Mon père était gardien aussi donc je pense que cela m’a beaucoup influencé. Il est très important pour moi, on est toujours ensemble, il me suit et me donne des conseils.
 
Tes premières années à l’OL ont été compliquées, raconte-nous.

Je suis arrivé en U14 et je n’ai pu faire aucun match de championnat, car j’ai eu un problème de licence. Je pouvais simplement participer aux tournois. En U15, tout s’est bien passé et je me suis dit que c’était enfin parti, mais en U16, les problèmes de licence m’ont rattrapé et j’ai dû trouver un club pour jouer. La semaine, je m’entraînais à l’OL et le week-end, je jouais avec Annecy. En U17, j’ai fait toute une saison à Annecy, avant de revenir à l’OL.

Ton retour à l’OL a également été difficile.

En U19, j’étais deuxième gardien et je jouais peu. Lors d’un match contre Auxerre, je me suis fracturé le tibia-péroné ce qui m’a écarté des terrains pendant 3 mois.

Malgré les difficultés, as-tu déjà douté ?

Cela m’est arrivé, mais toujours intérieurement. Je n’en ai jamais fait part aux autres. Après, j’ai toujours cru en moi et je n’ai pas baissé les bras. Je ne pouvais pas abandonner après tout ce que j’avais déjà fait.

Tu as bien fait de ne pas abandonner, car la suite est belle...

Quelques semaines après ma reprise, Sébastien Guérin (entraîneur des gardiens) m’a dit que j’allais m’entraîner avec le groupe professionnel. J’étais heureux et stressé à la fois. Après cela, je me suis dit que j’avais une carte à jouer et que le club comptait sur moi. "

 


 

Le FC Barcelone creuse deux autres options que Ferland Mendy

Butfootballclub.fr

Dans le collimateur du FC Barcelone, le latéral gauche de l’OL Ferland Mendy (23 ans) n’est pas la seule piste creusée par le club catalan pour le poste.

C’est Mundo Deportivo qui a sorti l’information ce samedi : le FC Barcelone a coché le nom de Ferland Mendy sur sa liste pour le prochain Mercato estival. Le club catalan cherche un latéral gauche, un poste où Jordi Alba n’a pas vraiment de concurrent et où l’international espagnol (23 ans) tarde à trouver un accord avec ses dirigeants pour prolonger,  alors que son contrat expire dans un an et demi.

C’est Eric Abidal qui conseillerait au Barça de recruter Mendy. A 23 ans, l’ancien Havais réalise une bonne saison. Il a inscrit 3 buts et délivré 3 passes décisives toutes compétitions confondues pour l’OL où il est sous contrat jusqu’en 2023. Le Barça et l’OL devant se retrouver en Ligue des champions, les dirigeants catalans pourront vite se faire une meilleure idée du potentiel du natif des Yvelines. Cette double confrontation s’annonce comme une belle occasion pour le jouer de montrer ses qualités.

Mendy n’est toutefois pas le seul sur la liste des dirigeants blaugrana. MD précise en effet que Junior (22 ans), révélation du Betis Séville ces deux dernières saisons, ainsi que Filipe Luis, qui semble arriver à 33 ans à la fin de son aventure à l’Atlético Madrid, sont deux profils qui plaisent au Barça.

 


 

Blanc lâche ses réponses sur l’OM et l’OL

Butfootballclub.fr

Au micro de Téléfoot, Laurent Blanc a démenti tout contact de près ou de loin avec les dirigeants de l’OL et de l’OM pour succéder Bruno Genesio ou Rudi Garcia.

Laurent Blanc, plutôt discret dans les médias depuis son départ forcé du PSG à l’été 2016, a pris la parole pour évoquer sa situation actuelle. Le champion du monde 98 en a profité pour parler des rumeurs l’envoyant sur le banc de l’OM ou de l’OL.

« Je m’occupe de ma famille, de moi-même aussi. Je suis le football, je ne joue pas au golf du matin au soir. Le football reste ma passion, a-t-il affirmé au micro de Téléfoot. Un poste d’entraîneur ? Certainement l’année prochaine, et si ce n’est pas le cas, je m’orienterai vers autre chose. En ce moment, mon nom circule trop, à chaque fois, mon nom est cité sans aucune raison. Il n’y a aucun contact avec l’OM. Des gens sont en poste, que ce soit Rudi Garcia ou Bruno Genesio, laissez-les travailler ces garçons. »

A la question de savoir s’il serait éventuellement intéressé par l’OM ou l’OL, Blanc s’est emporté. « Je ne réponds pas à ça, on n’est pas dans une période où on peut répondre à cela. Il y a des gens en place. Tout ça, c’est du n’importe quoi, a-t-il fustigé. Je sais de quoi je parle puisque j’ai moi-même été victime de ces rumeurs quand j’étais en place. J’ai déjà refusé certains postes, je le regrette sans doute, mais si j’ai refusé, c’est que j’avais besoin de couper à ce moment-là. »

Lancé enfin sur un éventuel retour au PSG, Blanc a été clair : « Revenir au PSG ? Aujourd’hui, de mon côté, je ne vois aucune raison de vous dire non. » Le message est passé.

 


 

Génésio se méfie toujours de l'OM

Maxifoot.fr

En difficulté au début de l'année 2019, l'Olympique de Marseille a un peu retrouvé des couleurs en signant une seconde victoire consécutive face à Dijon (2-1) vendredi en Ligue 1. De son côté, l’entraîneur de l'Olympique Lyonnais Bruno Génésio n'a pas été étonné par le retour de l'OM, actuellement 5e au classement.

"L'OM est à 6 points de nous seulement. Alors, on a un match en moins, évidemment, mais ça montre que rien n'est terminé. Surtout quand il reste beaucoup de matchs, comme c'était le cas lorsque certains les ont enterré. L'OM a des joueurs de qualité et un effectif de qualité, parce qu'il ne faut pas oublier qu'ils ont eux aussi un effectif qui a été constitué pour jouer plusieurs compétitions, et aujourd'hui, ils n'ont plus qu'une compétition, donc je ne suis pas surpris de les voir revenir", a estimé le coach rhodanien face à la presse.
Face à Nice ce dimanche (21h sur Canal +), Lyon, 3e, aura l'opportunité de reprendre ses distances avec Marseille.

 


 

Gratuit mais pas low cost, ce renfort fait le bonheur de Lyon !

Foot01.com

S'il a signé dès le mercato d'hiver 2018 à l'Olympique Lyonnais, Léo Dubois a attendu l'été pour poser ses valises dans la capitale des Gaules une fois son contrat avec le FC Nantes terminé. Mais les débuts à l'OL du défenseur de 24 ans n'ont pas été ceux qu'il attendait, Bruno Genesio lui préférant souvent Rafael et Kenny Tete. Mais plutôt que de gamberger et de baisser la tête, Léo Dubois a travaillé encore plus et sans jamais se plaindre de son faible temps de jeu. S'il a tout de même demandé à rencontrer Bruno Genesio afin d'en avoir le coeur net, il a vite compris que son entraîneur misait sur lui s'il démontrait qu'il pouvait le faire.

Et à force de bosser, non seulement Leo Dubois a eu du temps de jeu, mais il a en plus prouvé face à Saint-Etienne et plus récemment au Paris Saint-Germain qu'il était clairement au niveau attendu par l'Olympique Lyonnais. Pas de quoi étonner Bruno Genesio. « En général, il y a beaucoup d’attentes lorsqu’on recrute des joueurs. Là où on a évolué dernièrement, c’est qu’on laisse un peu plus de temps à nos recrues. Forcément, on s’y retrouve. Ç’a toujours été très, très clair entre lui et moi. Il a beaucoup travaillé et il s’est toujours remis en question. Il n’a pas fait preuve d’états d’âme négatifs. En général, quand on se comporte comme ça, on est récompensé à un moment donné », constate avec plaisir, dans L'Equipe, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, qui avait milité auprès de Jean-Michel Aulas afin de faire venir Léo Dubois. Pari gagné.

 


 

Genesio va voyager pour essayer de piéger Barcelone

Foot01.com

Le match aller des huitièmes de finale de Ligue des champions entre l'Olympique Lyonnais et le FC Barcelone au Groupama Stadium commence à sérieusement se profiler, et le staff de l'OL travaille de plus en plus sur cette rencontre tellement attendue. Pour Bruno Genesio, si les choses se mettent doucement en place pour essayer de contrarier la bande à Lionel Messi, l'entraîneur lyonnais a fait savoir qu'il allait personnellement se déplacer jusqu'au Camp Nou afin de superviser en live le Barça. L'OL ne veut rien laisser au hasard et cela explique ce voyage en Catalogne.

Car si l'Olympique Lyonnais connaît beaucoup de choses sur ce FC Barcelone, Bruno Genesio a le souhait de voir cela de ses yeux. « On prépare les matches les uns après les autres mais on a déjà pas mal supervisé cette équipe de Barcelone. Ce sera un match extraordinaire à jouer et la meilleure manière de le préparer c'est de continuer à gagner et d'engranger de la confiance. Florian Maurice s’est déjà rendu à plusieurs reprises en Espagne et, avec mon staff, nous irons au Camp Nou samedi prochain, lors du match du FC Barcelone contre Valladolid », a indiqué le technicien de l'OL, dont l'équipe jouera vendredi soir face à Guingamp à domicile, ce qui lui permettra de rejoindre ensuite la capitale de la Catalogne.

 

Voir aussi... Nice - OL : L'Avant Match

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on dimanche, 10 février 2019 16:40