L'actu du Samedi 12 Janvier

Voir aussi... OL 1-1 Reims : L'After

Memphis Depay s’agace devant les médias

Butfootballclub.fr

Memphis Depay n’a pas brillé hier soir contre Reims (1-1) à l’image de l’OL. Ce qui explique sans doute son agacement à son passage en zone mixte, après la rencontre.

Une élimination en Coupe de la Ligue contre le RC Strasbourg (1-2) et un match nul contre le Stade de Reims (1-1) : l’OL a vécu une semaine compliquée et Memphis Depay faisait grise mine hier à son passage devant les médias après la contre-performance de son équipe au Groupama Stadium.

L’attaquant néerlandais a vécu une soirée délicate. Il n’était pas en réussite, comme contre Strasbourg.

Invitant tout d’abord ses coéquipiers à “rester positif et ensemble” pour que les résultats reviennent, l’ancien joueur de Manchester United n’a pas apprécié une question en rapport avec le derby de dimanche prochain à Geoffroy-Guichard, contre l’ASSE. “Pourquoi vous me parlez du derby ? Tout le monde y pense ? Moi, je pense au match qui arrive. Le premier match après un nul ou une défaite, c’est celui où il faut répondre présent. C’est à Toulouse et on le fera”.

Du Depay dans le texte. Le rendez-vous est donc pris, mardi soir au Stadium, sur les terres du Téfécé, en match en retard.

 


 

Genesio a un problème et il le dénonce

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL, Bruno Genesio, au terme de la rencontre face au Satde de Reims (1-1), ne comprenait toujours pas une décision arbitrale.

Ca a au moins le mérite d’être clair. Et Bruno Genesio, l’entraîneur lyonnais, ne s’est caché derrière aucune excuse pour émettre de sérieux doutes sur l’arbitrage du match OL-Reims, hier soir (1-1).

En cause, l’attitude de l’arbitre, Monsieur Millot, coupable à ses yeux de ne pas avoir pris une décision évidente sur un pénalty qui n’a jamais été accordé aux joueurs lyonnais.

Bruno Genesio : « Il faut vraiment qu’on m’explique comment on ne peut pas siffler penalty en ayant les images. Sans les images, il n’y a pas de problème, c’est humain, on peut ne pas voir la faute, mais là, j’ai du mal à comprendre. J’ai dit que le VAR ne résoudrait pas tout, et je ne veux pas me servir de ça, ce soir, mais là, quand même… Le but refusé pour hors-jeu, ça se joue à tellement à rien que je peux comprendre, pas de problème. Mais pas le penalty. Là, oui, il faudra vraiment qu’on m’explique. »

 


 

Genesio s'explique pour Fekir

Maxifoot.fr

Très loin de son meilleur niveau, Nabil Fekir (25 ans, 13 matchs et 4 buts en L1 cette saison) a encore déçu face à Reims (1-1) en championnat. Vendredi soir, le milieu offensif a été remplacé par Maxwel Cornet dès la mi-temps. La raison ? Un problème physique selon l'entraîneur Bruno Genesio.

"Nabil est sorti suite à un souci à la cheville, il a reçu un coup, a expliqué le coach des Gones en conférence de presse. Je ne sais pas si c'est grave, on verra demain (samedi). C'était difficile pour lui en première période, il y avait beaucoup de monde dans l'axe. On parle beaucoup de Nabil, de Memphis, mais il faut parler de l'équipe. Il ne faut pas stigmatiser Nabil ou Memphis parce qu'on a plus de difficultés dans le jeu. Je ne regrette pas ma composition, ni mon système. On doit faire le dos rond et gagner mercredi (19h)."
Avec un capitaine en méforme et sous pression, l’OL se déplacera à Toulouse en match en retard de la 17e journée.

 


 

Fekir victime d'un coup de déprime à cause du mercato ?

Foot01.com

Nabil Fekir n'a participé qu'à la première période du match entre l'Olympique Lyonnais et Reims, le champion du monde de l'OL cédant sa place à Maxwel Cornet. Pour expliquer ce choix, Bruno Genesio a expliqué que Nabil Fekir était tout simplement blessé, reconnaissant quand même que son joueur avait aussi eu du mal. « Nabil est sorti suite à un souci à la cheville, il a reçu un coup. Est-ce grave ? Je ne sais pas, on verra samedi. Sa première période ? C'était difficile, il y avait beaucoup de monde dans l'axe », confiait le technicien lyonnais.

Evoquant sur RMC les performances actuelles de Nabil Fekir, que l'on a connu plus efficace, Jonathan MacHardy a une explication plausible. « J’ai quand même l’impression que le problème de Nabil Fekir n’est pas que physique et qu’il y a une sorte de spleen qui hante son esprit. Il a fait la Coupe du Monde, il a été champion du monde, il croyait qu’il allait partir de Lyon...S’il était tout le temps nul, on pourrait avoir des doutes, mais dans les gros matches il est toujours là et il est très bon. On n’a pas senti qu’il était en retard physiquement sur ces matches, il était présent dans l’impact, vif, étincelant face à Manchester City. Alors oui je pense qu’il fait une petite déprime, car j’ai du mal à croire que c’est uniquement un souci physique. Là, il y a le petit coup de blues de se dire qu’il pourrait être à Liverpool, être en tête de la Premier League, jouer des matches de gala alors que là il joue un match à domicile contre Reims et ça fait ch... », explique Jonathan MacHardy. Un psy est demandé d'urgence à l'Olympique Lyonnais....


 

Aulas se tait après OL-Reims, pourquoi ?

Foot01.com

Présent sur OL TV mercredi, au lendemain de l'élimination de Lyon en Coupe de la Ligue face à Strasbourg, Jean-Michel Aulas avait répondu à quelques supporters agacés par cette défaite au Groupama Stadium que l'équipe de Bruno Genesio allait répondre aux critiques en s'imposant contre Reims. Mais vendredi soir, le nul concédé par l'Olympique Lyonnais contre les Champenois a remis de l'huile sur le feu, un plan de Canal+ en direct surprenant après la fin du match le patron de l'OL quittant consterné son siège en tribune alors que ses joueurs étaient copieusement sifflés. Depuis, Jean-Michel Aulas ne s'est pas exprimé, que ce soit dans les couloirs du Groupama Stadium ou sur Twitter.

Pourtant, le président lyonnais n'est jamais le dernier à réagir lorsque l'OL est impacté par des décisions arbitrages sujettes à caution, comme cela l'a été contre Reims après une faute sur Bertrand Traoré. Le Progrès a un début d'explication pour expliquer l'attitude du boss de Lyon. « Un problème avec la VAR ? C’est aussi un fait que Jean-Michel Aulas n’est pas venu en zone mixte faire de commentaire. Il avait peut-être mieux à faire, mais il a rarement mieux à faire quand il juge que son équipe a été pénalisée. Il est aussi possible, car il ne serait pas le seul, qu’il ait jugé que son équipe s’est elle-même pénalisée. Car enfin, certes, il y a eu dans ce match des faits de jeu discutables, mais en fait de jeu, il est indiscutable que l’OL n’a pas été flamboyant… », fait remarquer, à juste titre, le quotidien régional.

 


 

Fekir hors de forme ? Tarrago est certain qu'il y a un souci

Foot01.com

Pas assez affûté, trop gros, pas assez rapide...Nabil Fekir n'échappé pas aux attaques ces derniers temps, le joueur vedette de l'Olympique Lyonnais ayant un gros passage à vide depuis quelques semaines. Et ce n'est pas son passage fantomatique vendredi soir pendant la première période contre Reims qui va faire baisser l'intensité des critiques contre Nabil Fekir, silencieux et discret sur sa situation actuelle.

Sur la chaîne L'Equipe, Sébastien Tarrago n'est pas étonné des prestations du champion du monde et il donne les raisons de cette situation. « Cela fait 2 ou 3 mois qu’il est à la rue physiquement. C’est un garçon qui n’est plus capable de faire ce qu’il faisait avant parce qu’il n’est pas prêt au niveau athlétique et Nabil Fekir ne supporte pas la médiocrité athlétique. II doit être au top. On sait bien que déjà il peut prendre un peu de poids de temps en temps et il a besoin de rapidité sur ses premiers appuis. Et il ne les a plus », fait remarquer, dans des propos relayés par FootRadio, le journaliste du quotidien sportif. No pain no gain, Nabil Fekir va devoir se remettre au boulot s'il veut avoir le physique fit souhaité par Sébastien Tarrago.


Voir aussi... OL 1-1 Reims : L'After

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on samedi, 12 janvier 2019 16:50