L'actu du Jeudi 20 Décembre

Voir aussi... Amiens 2-3 OL : L'After

La colère de Genesio sur l’attitude de ses joueurs

RMC.fr

L’Olympique Lyonnais a assuré ce mercredi sa place pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, où il affrontera Strasbourg, en s’imposant à Amiens (3-2). Mais Bruno Genesio n’a pas apprécié le relâchement de ses joueurs en cours de match.

Bruno Genesio ne cesse de rappeler à l’ordre ses joueurs sur le plan de l’attitude. Même parfois après une victoire. Cela a été le cas ce mercredi après la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue obtenue à Amiens (3-2). Mais l’OL a réussi à se faire peur en menant 3-0 et en se retrouvant en supériorité numérique après l’expulsion précoce d’Adenon (26e). Un déroulement de la deuxième partie de rencontre qui a poussé Genesio à afficher un certain agacement.


Un discours musclé de Genesio


"D’une part, il faut respecter l’adversaire, pointe l’entraîneur des Gones. D’autre part, si on veut aller plus loin et plus haut, il faut être beaucoup plus exigeant avec nous-même, y compris dans les matchs, qui a priori, sont plus simples parce qu’on se les est rendus plus simples ou parce que des faits de jeu nous les ont rendus plus simples. Sinon, on va vers de grosses désillusions. Ce n’est pas normal à 11 contre 10, en menant 3-0, de se faire remonter à 3-2 et presque de trembler sur la dernière minute, ça c’est anormal. Il y a des attitudes qui ne m’ont pas plu en deuxième période. Il faudra les corriger très vite, dès samedi (à Montpellier, 21h), parce que sinon ça sera une autre sanction." L'OL recevra Strasbourg en quart de finale de la Coupe de la Ligue début janvier.

 


 

L'OL face à Strasbourg en 1/4 de Coupe de la Ligue

LFP.fr

Les Mardi 08 et Mercredi 09 Janvier :

Olympique Lyonnais - RC Strasbourg Alsace
AS Monaco - Stade Rennais FC
Girondins de Bordeaux - Havre AC
Paris Saint-Germain - EA Guingamp

 


 

Fekir entendu dans une affaire d'escroquerie

RMC.fr

Le capitaine de l'Olympique Lyonnais, Nabil Fekir, a été entendu mardi dans le cadre d'une affaire d'escroquerie par des enquêteurs grenoblois, a appris l’AFP mercredi auprès du parquet de Vienne (Isère).

"Il y a une information judiciaire ouverte au tribunal de grande instance de Vienne pour des faits d'escroquerie. Dans le cadre de ce dossier, les enquêteurs ont été conduits à entendre M. Fekir", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Vienne, Jérôme Bourrier, confirmant une information du quotidien régional Le Dauphiné Libéré.   

Nabil Fekir "est 'mis en cause'. Cela veut dire qu'il y a des éléments, à ce stade de l'enquête, qui justifiaient qu'il soit entendu comme suspect. Mais cela ne signifie pas non plus à ce stade que son implication est confirmée", a ajouté le magistrat.

M. Bourrier a précisé que l'international français et joueur de l'OL avait été auditionné librement dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction de Vienne. Une plainte serait à l'origine de cette affaire qui impliquerait plusieurs personnes au préjudice de personnes âgées, affirme Le Dauphiné Libéré. L'enquête porterait "sur des vols de courriers et de données bancaires" et le transit "d'une somme d'argent (...) par l'un des comptes bancaires" de l'international français. L'enquête a été confiée à la Section de Recherches de gendarmerie de Grenoble.

 


 

Lyon sommé de se bouger dans ce dossier au mercato

Foot01.com

Pas forcément nécessiteux dans ce domaine, l’Olympique Lyonnais est néanmoins chaud sur le dossier menant à Diego Lainez.

Ce grand espoir du football mexicain cartonne à 18 ans pour sa première saison en professionnel, et son départ pour l’Europe a été confirmé par ses dirigeants. Le mois de janvier lui permettra de prendre son envol vers une formation européenne, qui a de grandes chances d’être l’Ajax Amsterdam. Selon Televisa, l’ailier fait l’objet d’un forcing de la part du club néerlandais, qui a offert 12 ME pour convaincre le Club América. Mais le transfert n’est pas encore totalement bouclé et le président du club mexicain a ouvert la porte à d’autres offres, notamment en provenance de la Roma et de Lyon, les deux clubs les plus intéressés.

« Il y a un intérêt de l’Ajax mais aussi de deux autres équipes, nous devons être tranquilles et voir quelle offre convient le mieux au club et au joueur. Mais nous sommes sûrs qu’il va nous quitter », a confié Santiago Baños à ESPN. Une belle manière de faire monter les enchères pour un joueur qui a émerveillé le Mexique cette saison, et avait déjà marqué les esprits l’été dernier en France, à l’occasion du Festival Espoirs de Toulon, dont il avait été élu tout simplement meilleur joueur. La question reste entière : Lyon se laissera-t-il tenté par cette occasion de faire venir une énorme pépite en Europe ?

 


 

Aouar, cible prioritaire de Guardiola

Maxifoot.fr

Impressionné par Houssem Aouar (20 ans, 23 matchs et 6 buts toutes compétitions cette saison) lors des deux matchs de Ligue des Champions contre l'Olympique Lyonnais (1-2, 2-2), l'entraîneur de Manchester City, Josep Guardiola, compte attirer le milieu de terrain. Selon The Sun, le Lyonnais est une cible prioritaire du technicien espagnol, qui souhaite en faire le successeur de Fernandinho dans les années à venir.

Il ne serait donc pas étonnant de voir Manchester City tenter sa chance pour Aouar l'été prochain. Le Gone est sous contrat jusqu'en 2023 et il faudra débourser au moins 55 millions d'euros pour espérer convaincre Jean-Michel Aulas.

 


 

Le club assume totalement cette décision radicale

Foot01.com

Il n’y aura probablement pas de billets en vente pour le grand public en ce qui concerne la réception du FC Barcelone en Ligue des Champions.

Malgré les quasiment 60.000 places du Groupama Stadium, les fidèles de l’Olympique Lyonnais seront récompensés en premier. C’est notamment le cas pour tous ceux qui ont conservé leur pack Ligue des Champions malgré le match à huis clos face à Donetsk, et qui ont donc leur billet validé pour la réception du championnat d’Espagne. Ils sont 90 % à l’avoir fait, et peuvent aujourd’hui se frotter les mains d’avoir opter pour cette possibilité en forme de cadeau de Noël.

Ensuite, l’OL priorisera les abonnés et les détenteurs d’une carte « MyOL » activée… avant le tirage au sort. Résultat, sauf bouderie exceptionnelle, il ne restera plus aucune place en vente pour le grand public. Un choix qui ne dérange clairement pas Xavier Pierrot, le stadium manager de l’OL. « On veut éviter d’avoir des spectateurs venant juste voir le Barça. On cherche un soutien total afin d’avoir un stade en feu. C’est pourquoi notre politique est clairement de privilégier les abonnés. Même sans l’épisode du huis clos contre le Shakhtar, on aurait opté pour la même formule, mais avec 20.000 places supplémentaires ouvertes à la billetterie », se félicite Xavier Pierrot dans les colonnes de 20 Minutes. Et si l’OL perd forcément un peu d’argent avec cette prolongation des packs de la phase de poule, l’idée est de gagner encore plus d’abonnés, qui se fidéliseront au club afin, la prochaine fois, de ne pas manquer le gros choc de ce début d’année 2019.

 

Voir aussi... Amiens 2-3 OL : L'After

 

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on jeudi, 20 décembre 2018 16:31