L'actu du Jeudi 2 Avril

L'actu du Jeudi 2 Avril

Le plan de Rayan Cherki pour un départ cet été

Foot-sur7.fr

L’OL aurait pu s’estimer heureux d’avoir formé et signé un joueur très prometteur. Mais Rayan Cherki pourrait partir plus tôt que prévu. Le jeune milieu offensif de l’Olympique Lyonnais a même déjà choisi sa prochaine destination.

L’OL pourrait ne pas profiter du talent de Rayan Cherki. Lié au club lyonnais jusqu’en juin 2022, le jeune joueur suscite les intérêts de plusieurs grosses écuries européennes, dont le FC Barcelone, le Milan AC, Manchester United, le Real Madrid, le Bayern Munich ou encore l’Ajax Amsterdam… Des intérêts face auxquels la pépite lyonnaise ne serait pas insensible. Le Gone voudrait déjà quitter l’Olympique Lyonnais pour s'engager avec le Real Madrid cet été.

Rayan Cherki aurait déjà un plan en tête. Selon El Confidencial, le joueur de 15 ans envisage une signature avec les Madrilènes qui le prêteront dans la foulé aux Lyonnais pour une saison ou deux. Une éventuelle opération qui augmenterait son salaire et garantirait son avenir avec le Real Madrid.

Ce plan n'aurait pas séduit les dirigeants rhodaniens qui préfèrent le vendre plus cher dans 2 ans. Mais le média espagnol signale que Rayan Cherki est bien décidé à signer avec le Real Madrid dès cet été...

 


 

La proposition de City, Cherki la juge offensante

Foot01.com

En cette période spéciale, les clubs profitent du temps disponible pour travailler sur le mercato à venir et le nom de Rayan Cherki est régulièrement cité.

Onze apparitions avec les professionnels de l’Olympique Lyonnais (3 buts, 2 passes décisives) ont suffi pour faire de lui l’un des jeunes joueurs les plus convoités d’Europe, avec Eduardo Camavinga. Rayan Cherki affole déjà l’Espagne, du haut de ses 17 ans. Mais pas seulement. Tandis que le Real Madrid et le FC Barcelone observent très régulièrement les performances du meneur de jeu des Gones, Don Balon affirme que Manchester City est également très intéressé par le profil de Rayan Cherki. Les caractéristiques techniques du joueur ne laissent notamment pas insensible un certain Pep Guardiola... Tandis que le Real Madrid souhaite recruter Rayan Cherki avant de le prêter, la stratégie de Manchester City était bien différente dans ce dossier.

Effectivement, le média espagnol affirme que l’intention de Pep Guardiola était de recruter Rayan Cherki cet été afin de le laisser se développer avec l’équipe réserve de Manchester City durant un ou deux ans selon son évolution. Un plan de carrière qui ne botte absolument pas l’attaquant lyonnais, à l'ambition débordante et qui souhaite dès maintenant jouer en professionnel. C’est ainsi que sans sourciller, Rayan Cherki a décliné l’offre de Manchester City, indiquant aux dirigeants britanniques qu’il était hors de question pour lui de redescendre avec une équipe réserve, aussi prestigieuse soit-elle que celle du champion d’Angleterre en titre. Les courtisans de Rayan Cherki sont donc prévenus, le meneur de jeu lyonnais n’a aucunement l’intention de quitter Lyon pour faire banquette ou pire, pour ne pas évoluer avec l’équipe première. C’est précisément pour cela que Jean-Michel Aulas a toutes les chances de conserver son joyau encore au moins une saison…

 


 

Aulas écarte une solution tendance pour terminer la saison

Butfootballclub.fr

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas ne veut pas entendre parler de huis-clos pour permettre à la saison d’aller à son terme.

Jean-Michel Aulas veut que la saison de Ligue 1 aille à son terme… mais pas à n’importe quel prix. Invité à donner son opinion sur une éventuelle reprise anticipée, le président de l’OL a écarté l’idée de reprendre le championnat avec des matches à huis-clos. Cette solution commencerait pourtant à être creusée en coulisses.

« Tout est lié dès le départ à ce qui pourra intervenir en termes de reprise et confinement. Les matchs domestiques auront la priorité. Le développement du coronavirus fait qu’il y a une autre dimension qui vient au devant de la réflexion des dirigeants, liée au fait que les matchs de foot sont des spectacles, auxquels les supporters doivent absolument participer. Cela n’aurait pas de sens de faire des matchs sans supporters », assure JMA au micro de RMC Sport.

« L’autre chose qui commence à émerger, c’est que la responsabilité des dirigeants est de ne pas faire prendre de risques à nos joueurs ou entraîneurs, avec des reprises trop prématurées, ajoute le président de l’OL. La reprise ne pourra pas se faire simplement par une décision centralisée. Celle-ci devra se prendre avec toute cette humanité, qui consiste à protéger nos joueurs, les dirigeants… Il faut attendre la date de reprise et à partir de cette date, essayer de faire en sorte que tous les matchs puissent se jouer, sans prendre de risques. »


 

Jonathan David file sous le nez de Lyon au mercato

Foot01.com

A la recherche d’un attaquant l’hiver dernier au mercato, l’OL a longtemps dragué Jonathan David avant de finalement recruter Karl Toko-Ekambi.

Financièrement, il était moins coûteux de recruter le Camerounais, débarqué à Lyon sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Mais en interne, le profil de Jonathan David faisait totalement l’unanimité dans la capitale des Gaules. Avec 23 buts et 10 passes décisives en 40 matchs toutes compétitions confondues sous les couleurs de La Gantoise en Belgique, l’attaquant canadien a vu sa cote exploser au fil de la saison. Et dans ce dossier, l’OL a définitivement laissé passer sa chance puisque désormais, le crack de 20 ans est annoncé tout proche du FC Barcelone par le Mundo Deportivo.

Le club catalan, qui souhaite d’ores et déjà se débarrasser de Martin Braithwaite, a ciblé Jonathan David pour le remplacer et rajeunir ainsi son attaque bien vieillissante. L’affaire n’est pas encore dans le sac pour Barcelone puisque de nombreux cadors dont Arsenal, le Bayern Munich mais également Porto ou encore le PSV Eindhoven sont sur le coup. Mais la presse catalane affirme haut et fort que Jonathan David accorde sa priorité au FC Barcelone. Pour l’heure, aucun prix n’a toutefois filtré. Estimé à 25 ME par le site spécialisé Transfermarkt, Jonathan David pourrait être vendu pour un prix inférieur en raison de la crise du coronavirus, qui a automatiquement baissé la valeur de tous les joueurs. Prix en baisse ou pas, l’Olympique Lyonnais, même pas certain de disputer une coupe d’Europe la saison prochaine, peut définitivement tirer un trait sur cet attaquant extrêmement prometteur…

 


 

Depay critiqué par des associations pour ses clichés avec un félin

RMC.fr

Memphis Depay, toujours en rééducation après sa grave blessure, a posté sur son compte Instagram des clichés le montrant en compagnie d'un félin, provoquant ainsi l'ire de nombreuses associations de défense des animaux.

En plus du football et du rap, les lions sont l'une des autres passions bien connues de Memphis Depay. Fasciné par cet animal synonyme à ses yeux de puissance, qu'il s'est fait tatouer dans le dos il y a quelques années, l'attaquant néerlandais de l'OL a posté sur son compte Instagram des photos le montrant en compagnie d'un ligre, fruit du croisement entre une tigresse et un lion. Des publications qui ont provoqué la colère de nombreuses associations de défense des animaux.

"Affligeant. Derrière ces photos se cachent bien souvent le trafic d'animaux sauvages et la maltraitance animale. Ces derniers mois la Fondation 30 millions d'amis a sauvé une dizaine de ces lionceaux, avec toutes les difficultés que cela représente pour l'avenir de ces fauves", a ainsi réagi sur Twitter la Fondation 30 millions d'amis. Même agacement du côté de l'association de protection animale One Voice: "Que fait ce lionceau apeuré dans vos bras Memphis? Cela constitue une maltraitance avérée sur lui. Ce que vous faites c'est ni plus ni moins entretenir le trafic d'animaux sauvages! Et pour quoi? Votre vanité. C'est inacceptable!"

"Il n'y a pas de pire exemple"

Un responsable de l'ONG World Animal Protection a également fait part de son incompréhension. "Nous regrettons que Depay ait posté cette photo. Il y a des animaux qui souffrent. Le commerce de la faune, pour divertir les gens, est inutile et cause beaucoup de souffrances. Avec cette photo, Depay donne le mauvais exemple. Nous espérons, bien sûr, qu'il retirera sa photo. Les animaux sauvages appartiennent à la nature, ils ne sont pas là pour notre divertissement. Il n'y a pas de pire exemple", a commenté Sanne Kuijpers, directeur de campagne au sein de la branche néerlandaise de World Animal Protection, auprès du quotidien De Telegraaf.

Face à la polémique, Depay s'est défendu dans un live Instagram. "A ceux qui ne connaissent pas les faits, taisez-vous. Les ligres ne sont même pas des animaux sauvages. Ils ne sont pas nés dans la nature. Je ne pense même pas qu'ils survivraient à l'état sauvage", a-t-il répliqué dans des propos rapportés par De Telegraaf.

 


 

Lyon-Juventus, et soudain un terrible doute !

Foot01.com

Contrairement à ce qu'indiquait il y a quelques jours l'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, des médecins affirment qu'OL-Juventus a contribué à propager le coronavirus.

La semaine passée, interrogée sur les éventuelles répercussions dans l’épidémie de Covid-19 de la présence de 3.000 supporters italiens pour le match OL-Juventus, l’ARS avait été très claire : « Dans les 14 jours qui ont suivi le match du 26 février, les investigations menées individuellement pour chaque cas de Covid-19 confirmé biologiquement n’ont pas mis en évidence de cas en lien avec le match. » Mais un médecin affirme que tout cela est faux et qu’effectivement cette rencontre de Ligue des champions a eu des effets notables dans la propagation du coronavirus. Pour le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp, qui s’exprime dans Le Progrès, les chiffres confirment sa thèse.

« Ceux qui défendaient le maintien du match, avec la venue de 3.000 tifosi à Lyon, argumentaient en précisant que Turin n’est pas la Lombardie. Ce qui est une ânerie pour ceux qui s’intéressent au foot, le club de Turin drainant des supporters dans toute l’Italie voire même au-delà ! Exactement deux semaines plus tard on assistait à une explosion des cas de Covid-19 sur le Rhône », explique le médecin généraliste, membré, de la Fédération des Médecins de France, qui fait remarquer que la courbe des cas positifs a explosé deux semaines après le match OL-Juventus dans le Rhône alors que la progression est plus classique en Isère et en Haute-Savoie. Il n’empêche, pour l’Agence Régionale de Santé, rien ne prouve que cette hausse est liée au match de Ligue des champions.

 


 

Covid-19, le directeur médical raconte la gestion de la crise

Footsur7.fr

Le directeur médical de l’OL, Franck Pelissier a fait le point sur la gestion à distance de la crise de coronavirus au sein du club rhodanien.

Le patron du staff médical de l’OL et ses collaborateurs sont toujours à la tâche malgré l'arrêt des activités sportives dans tous les clubs. Selon les explications de Franck Pelissier, son équipe est en contact régulier avec les joueurs, joueuses et le personnel du club.

En effet, Franck Pelissier a mis en place un dispositif qui lui permet de suivre les joueurs de l’OL, malgré le confinement imposé par l'épidémie de Covid-19.

« Jean-Marc Laborderie a des contacts tous les jours avec les joueurs et le staff. Il a un rapport avec des prises de température, des états cliniques, des recherches de toux, de fatigue. Tout cela est rapporté quotidiennement. David Mouriesse fait le même travail auprès de l’équipe féminine, ainsi que Kamel Mjid pour le groupe Pro 2 », a expliqué le directeur médical de l' Olympique Lyonnais.

« C’est un suivi quotidien de l’ensemble des joueurs et du staff. On peut savoir en quelques heures s’il y a un problème et si on peut intervenir », a-t-il poursuivi.

Franck Pelissier et son staff donnent également des conseils, « comme la limitation des contacts avec les membres de la famille, les amis, les enfants de bas âge ». Ils répondent aussi aux préoccupations des joueurs de l’OL, « car ils peuvent avoir des inquiétudes, du stress permanent… ».

 


 

Zidane pourrait offrir un joli cadeau à Aulas grâce à... Fekir !

Le10sport.com

Alors que le Real Madrid suit attentivement l'évolution de Nabil Fekir au Betis Séville, l'Olympique Lyonnais pourrait bien être le grand gagnant d'une éventuelle transaction. Explications.

L'été dernier, lorsqu'il décide de quitter l'Olympique Lyonnais pour rejoindre le Betis Séville, Nabil Fekir essuie plusieurs critiques. Il faut dire qu'un an auparavant, l'international français était proche de signer à Liverpool. Par conséquent, peu d'observateurs ont compris son choix. Et pourtant, le joueur formé à l'OL réalise une très belle saison en Andalousie au point de susciter l'intérêt de plusieurs grands clubs à l'image d'Arsenal, du Milan AC, de l'Atlético de Madrid et surtout du Real Madrid.
L'OL pourrait récupérer 20% de la plus-value sur le transfert de Fekir

Et dans cette histoire, le grand gagnant pourrait bien être l'OL. En effet, Estadio Deportivo fait le point sur ce dossier et rappelle que l'absence de qualification européenne du Betis Séville pourrait contraindre le club andalou à vendre Nabil Fekir. Toutefois, les Sévillans ne discuteront pas face à des offres qui n'atteignent pas au moins la moitié de sa clause libératoire fixée à 90M€ pour un joueur recruté 19,75M€ l'été dernier. Et à ce petit jeu, Jean-Michel Aulas pourrait se frotter les mains d'un transfert de Nabil Fekir. Les Gones avaient effectivement inclus dans le deal une clause leur garantissant de toucher 20% d'une future plus-value à la revente. Autrement dit, si le Betis Séville vend son Champion du monde cet été pour une somme avoisinant 50M€, l'OL récupérerait près de 6M€. Un chèque qui fera du bien aux finances lyonnaises par les temps qui courent.

 


 

Garcia annonce un don de la part des coachs de Ligue 1 et Ligue 2

RMC.fr
 
Dans une interview accordée à Canal+, Rudi Garcia a fait savoir que les entraîneurs de Ligue 1 et de Ligue 2 se sont mobilisés pour faire un don pour aider le système de santé à faire face à la pandémie de Covid-19.

Les entraîneurs du football français professionnel apportent un soutien financier à la lutte contre le coronavirus. Rudi Garcia a annoncé, dans une interview diffusée ce jeudi par Canal+, que les coachs des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 s'étaient "mobilisés" pour faire un "don collectif".

"Parce que c'est maintenant qu'il faut aider", a déclaré l'entraîneur de l'OL, interrogé par Canal+. "On ne voulait pas le médiatiser, mais on montre aussi qu'on est solidaires et qu'on veut aider. C'est en ce moment qu'ils ont besoin d'acheter des respirateurs, des masques ou des tests", a-t-il poursuivi.

Le football français se mobilise

La démarche des entraîneurs est coordonnée par leur syndicat, l'Unecatef. "C'est en cours. On devrait pouvoir, en fin de semaine, donner à un organisme national", a ajouté Rudi Garcia.

De nombreux acteurs du football français ont apporté un soutien financier ou logistique au système de santé ou à des associations aidant des personnes vulnérables face à la pandémie et aux mesures de confinement. L'OL a par exemple fait un don de 300.000 euros, par le biais de sa fondation, pour aider la recherche clinique. Le champion du monde Kylian Mbappé a été salué par la Fondation Abbé Pierre pour un "très gros don" en faveur des personnes en grande précarité.

 

 

 

Last modified on jeudi, 02 avril 2020 20:32