L'actu du Dimanche 19 Janvier

L'actu du Dimanche 19 Janvier

Voir aussi... Nantes 3-4 OL : L'After

Vidéo : La performance de Cherki face à Nantes

Youtube


 

Sa réaction après la rencontre : « On voulait que ça se termine le plus rapidement possible mais si ça devait duré encore 10 minutes, on aurait tenu, on aurait serré les dents et on serait reparti avec la victoire. On a comme objectif d’être en lice dans les 4 compétitions, aujourd’hui c’est objectif rempli et on rentre à la maison avec le sourire. Cette maturité à 16 ans ? Je l’ai acquise grâce à eux, grâce à mes coéquipiers qui m’ont beaucoup aidé et aujourd’hui c’est grâce à eux que j’en suis là. Moi et Moussa on s’entend bien, on est comme deux frères sur le terrain et j’espère que ça continuera ainsi ! »

 


 

Cherki en Une et noté 9 par l'Equipe

L'Equipe

 

 

 


 

Mbappé adresse un message à Cherki

Twitter

 



Garcia attend du renfort

Maxifoot.fr

En marge de la victoire face au FC Nantes (4-3) en Coupe de France ce samedi, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rudi Garcia n'a pas échappé aux questions concernant ses envies pour ce mercato d'hiver. Et sans surprise, le technicien français a encore réclamé des renforts, notamment sur le plan offensif.

"Pour l'instant on n'a aucune recrue et quatre compétitions à disputer... J'espère qu'on n'aura pas de pépins. J'ai peur que si on ne se renforce pas quantitativement, on soit un peu trop juste. Et il faut aussi qu'on se renforce qualitativement. Quand je fais jouer Cornet latéral gauche, il ne me reste plus que Gouiri sur le banc dans le secteur offensif. On a vraiment besoin d'au moins un joueur offensif", a insisté Garcia pour Eurosport.

Pour rappel, l'OL piste les attaquants Karl Toko-Ekambi (Villarreal) et Tino Kadewere (Le Havre).

 


 

Recruter en attaque... l'OL doit-il revoir ses plans après la victoire à Nantes?

RMC.fr

La victoire de l'OL à Nantes (4-3), qualificative pour les 8es de finale de la Coupe de France, pourrait avoir montré que Rudi Garcia disposait d'atouts offensifs suffisants pour terminer la saison, mais qu'il était en délicatesse sur le plan qualitatif en défense. De quoi repenser les priorités pour le mercato? Le technicien semble pour le moment déterminé à s'appuyer sur un attaquant supplémentaire.

Faut-il changer les priorités? L'Olympique Lyonnais a signé sa quatrième victoire de l'année 2020 en autant de matchs, en allant s'imposer ce samedi soir sur la pelouse du FC Nantes (4-3) à l'occasion des 16es de finale de Coupe de France.

Le jeune Rayan Cherki a été le grand artisan de cette victoire, en étant impliqué sur tous les buts lyonnais grâce à son doublé précoce (2e, 9e) et ses deux passes décisives (37e, 69e). Il s'est également distingué en obtenant un penalty (68e), qui n'a finalement pas été transformé par Moussa Dembélé. Ce succès a toutefois remis en lumière les lacunes défensives de l'équipe de Rudi Garcia. Un constat qui peut soulever quelques interrogations sur le mercato hivernal.

Dans le courant du mois de décembre, le directeur sportif Juninho avait exprimé le besoin de recruter "un joueur par ligne". L'idée était de répondre aux quatre blessures longue durée qui ont frappé l'effectif (avant celle d'Oumar Solet, toutefois peu utilisé): celles de Léo Dubois et Youssouf Koné, qui vont revenir d'ici quelques semaines ou mois, et les ruptures des ligaments croisés de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, absents jusqu'à la fin de saison.


Deux attaquants en approche, aucun défenseur cité


Pour l'heure, tout porte à croire que les efforts du mercato lyonnais se penchent essentiellement sur le secteur offensif. Comme l'a fait savoir RMC Sport, la direction lyonnaise insiste auprès du Havre pour enrôler l'attaquant zimbabwéen Tino Kadewere (24 ans). Une offre de 14 millions d'euros, bonus compris, a été refusée par le club de Ligue 2 qui espère une proposition aux alentours des 15 millions. En parallèle, le président Jean-Michel Aulas a confirmé des négociations en cours avec Villarreal pour faire revenir Karl Toko-Ekambi (27 ans) en France, un an et demi après son départ d'Angers. Des discussions qui porteraient sur un prêt avec option d'achat de 20 millions d'euros environ, bonus compris. Mais rien n'a filtré pour de potentielles recrues en défense.

Pendant que Rayan Cherki a su faire la différence face à une équipe compétitive de Ligue 1 et qu'il a affirmé sur Eurosport qu'il s'entendait "comme un frère" avec Moussa Dembélé sur le terrain, mais aussi que le remplaçant Martin Terrier a su être décisif (37e), la défense lyonnaise a une fois de plus laissé à désirer. Le dépannage proposé par Maxwel Cornet au poste de latéral gauche semble difficilement viable pour des matchs plus relevés. À droite, Kenny Tete a encore montré toutes ses limites.


Andersen ne convainc toujours pas


En charnière, Joachim Andersen ne justifie toujours pas son statut de recrue la plus chère de l'histoire du club (30 millions d'euros environ). Une semaine après une belle bourde contre les Girondins de Bordeaux, le défenseur danois a encore fait preuve d'un placement défaillant sur les deux derniers buts nantais. De nouvelles erreurs qui s'ajoutent à de précédentes prestations peu convaincantes.

Reste que Rudi Garcia, au sortir de la pelouse de La Beaujoire, a de nouveau fait savoir que sa priorité était la venue d'un atout supplémentaire en attaque: "J'ai peur que si on ne se renforce pas quantitativement, on soit un peu trop juste. (...) Quand je fais jouer Maxwel Cornet latéral gauche, il ne me reste plus qu'Amine Gouiri sur le banc dans le secteur offensif. On a vraiment besoin d'au moins un joueur offensif". Un discours à conjuguer avec sa sortie prudente sur Rayan Cherki: "Il faut surtout que je le protège. Il n'a que 16 ans."

Un renfort offensif à court terme risque en tout cas de poser un problème en matière de gestion d'effectif. Car avec les retours programmés de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, sans oublier l'évolution d'Amine Gouiri à gérer, un embouteillage en attaque serait inéluctable.

 


 

Kadewere, un faux coup des Anglais contre l’ OL?

Foot-sur7.fr

Alors que l’ OL était annoncé proche de signer Tino Kadewere, buteur du Havre AC, l’affaire pourrait prendre une autre allure. Des prétendants anglais pourraient jouer les trouble-fête à la dernière minute.

Visé par l’ OM cet hiver, Tino Kadewere aurait également séduit les recruteurs de l’ OL. Auteur de 18 buts en 20 matches avec Le Havre AC (Ligue 2), l’attaquant zimbabwéen aurait vite fait de susciter l’intérêt des recruteurs lyonnais. Pour ces derniers, le buteur havrais semble avoir le profil parfait pour combler l’indisponibilité de Memphis Depay.

Alors, les Rhodaniens ont rapidement transmis une première offre de 7 millions d'euros, bonus y compris. Une proposition refusée net par Le Havre AC. D’où une seconde offre des Gones, équivalant pratiquement au double de la première. Une seconde offre qui ne devrait toujours pas décider les Havrais à lâcher leur attaquant de 24 ans. Car la formation de Ligue 2 réclamerait 15 millions d'euros, sans les bonus.


Les Gones doublés à la dernière minute pour Kadewere ?


L’ OL va-t-il aligner cette somme ? Toujours est-il que, s’ils tiennent à signer Tino Kadewere, les recruteurs gones seraient bien inspirés de satisfaire Le Havre AC, et vite. Car selon RMC Sport, des clubs anglais seraient très attirés par le profil du Zimbabwéen.

Des prétendants anglais qui semblent cependant partir de loin vu l’avance prise par les Rhodaniens. Mais on connaît les folies dont les Anglais sont capables quand il est question de signer des joueurs...

 


 

La preuve par 4 que Rayan Cherki est un phénomène

Butfootballclub.fr

Ce samedi soir, la qualification de l’OL sur la pelouse du FC Nantes (4-3) a été marqué du seau de Rayan Cherki (deux buts, deux passes décisives et un penalty provoqué). Plusieurs chiffres traduisent l’extraordinaire performance du gamin.


Le plus précoce en Coupe de France depuis 42 ans


Cela faisait 42 ans qu’un joueur aussi jeune (16 ans et 154 jours) n’avait plus marqué en Coupe de France pour un club évoluant en première division. Le dernier est aujourd’hui à Lyon… Duchère, entraîneur de l’équipe de National 1. Il s’agit de Laurent Roussey, qui était plus jeune de 77 jours quand il avait marqué avec l’ASSE contre le FC Sochaux.


Le plus jeune à inscrire un doublé avec l’OL


Marquer un but en professionnel à 16 ans est déjà un petit exploit, réaliser un doublé en étant mineur, c’est tout simplement du jamais vu pour l’OL. Jusqu’à présent, le record était pour Joël Fréchet (18 ans et 85 jours), buteur face à Martigues le 20 janvier 1984… Et ce n’était alors « que » de la Ligue 2.


Le plus jeune buteur et passeur avec l’OL


Après ses deux buts, Rayan Cherki a délivré une passe décisive pour Martin Terrier, une merveille de passe en profondeur derrière les lignes nantaises, dans la course de l’ancien joueur Lillois. Là aussi, Cherki est le plus jeune à marquer et à délivrer une passe décisive dans un même match pour Lyon. Encore plus fort, il a réalisé un double doublé.


Le buteur le plus rapide de l’OL en Coupe de France


Si l’OL a souvent su trouver la faille rapidement dans des matches de Coupe de France, jamais aucun buteur rhodanien n’était passé sous la minute. Il en avait fallu 2 à Simo Nikolic face au Red Star en 1984, 2 à Karim Benzema à Marseille en janvier 2009 et 2 à Maxwel Cornet contre Limoges en 2016. Cherki, lui, n’a eu besoin que de 55 secondes. Le nouveau record du club. Fine gâchette.

 


 

Garcia : « Tout le monde va porter Rayan Cherki aux nues »

Lequipe.fr

Très content du match de Rayan Cherki ce samedi à Nantes, en 16es de finale de la Coupe de France (4-3), Rudi Garcia va tout faire pour protéger son joueur.

Rudi Garcia (entraîneur de l'OL, vainqueur de Nantes en 16es de finale de la Coupe de France) : « On voulait être en huitièmes et surtout ne pas faire de prolongation, parce que dans moins de 72 heures, on doit jouer la demi-finale de Coupe de la Ligue (mardi, contre Lille), un match très important. Chaque minute de sommeil gagnée pour les joueurs sera importante. Ce soir, c'était bien pour le spectacle. Je suis assez content de ce que j'ai vu. J'ai pu coacher aussi comme je voulais, sortir des joueurs importants pour ne pas trop les exposer. C'est une soirée où pratiquement tout est au vert, même si je ne peux que déplorer les deux derniers buts.

(Sur Rayan Cherki, double buteur et double passeur) Rayan Cherki, on sait que c'est un garçon qui a les capacités pour être décisif. Bien sûr que ça, ça m'a plu. Bien sûr que mon rôle c'est aussi d'abaisser les niveaux parce que tout le monde va le porter aux nues [...] Ce qui m'a plu à moi, c'est son jeu collectif avec les autres ce soir, l'intelligence de ses choix de jeu, et ses courses défensives. S'il continue comme ça, il pourra continuer à progresser ».




Lyon c’est la classe, Memphis Depay en a la preuve

Foot01.com

Meilleur joueur de l'OL en première partie de saison, Memphis Depay a le soutien total de son club dans cette période difficile après son opération au genou. Et cela se concrétise avec des négociations.

Magie des réseaux sociaux, Memphis Depay n’hésite jamais à faire suivre à tous ses abonnés les suites de son opération. Sa rééducation, ses efforts et ses progrès sont visibles, mais l’attaquant néerlandais, probablement forfait pour le prochain Euro en raison de sa grave blessure au genou contractée en décembre, met les bouchées doubles à l’entrainement. Cela signifie également un suivi attentif de la part de l’OL. Rudi Garcia a ainsi confié qu’il avait droit à des envois personnalisés de la part de son joueur sur ses efforts pour revenir de la meilleure façon possible. Et en plus de cela, le club rhodanien a lui aussi avancé ses pions avec une très belle forme de confiance selon son technicien.

« Je l'ai au téléphone souvent, je lui envoie des messages, il m'envoie les vidéos assez bluffantes. Après quelques jours, il travaillait déjà. Son moral va bien. On peut dire que la classe de l'OL a été de dire à Memphis, dès qu'il s'est blessé, qu'on voulait prolonger son contrat. C'est en discussion avec lui », a confié un Rudi Garcia qui veut bien faire comprendre que l’OL ne laissera pas tomber celui qui était son meilleur joueur offensif de la saison jusqu’à présent. Des performances qui ont mis en appétit quelques courtisans, même si avec sa blessure majeure, Memphis Depay n’est désormais plus du tout sur le départ, y compris en fin de saison.

 


 

Les joueurs de l’OL s’enflamment pour le phénomène Rayan Cherki

Footmercato.net

Il n'a que 16 ans, mais Rayan Cherki a éclaboussé dans son talent ce seizième de finale de Coupe de France entre Nantes et l'Olympique Lyonnais (3-4). Une pépite qui ne laisse personne indifférent.

C’est ce qui s’appelle marquer un match de son empreinte. Titularisé pour la deuxième de la saison avec l’équipe première de l’Olympique Lyonnais (sa première datait du match de Coupe de la Ligue BKT contre Toulouse le 18 novembre dernier), Rayan Cherki a brillé de mille feux face aux Nantais. Auteur de l’ouverture du score dès la deuxième minute, la pépite des Gones d’à peine 16 ans a rendu une copie XXL pour son jeune âge. Deux passes décisives, un penalty provoqué (non transformé par Moussa Dembélé), mais surtout un doublé qui lui permet de battre un nouveau record.

En effet, après avoir été le plus jeune buteur de l’histoire de la Youth League en 2018 contre Manchester City (à 15 ans et 33 jours), Cherki est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de son club à marquer deux buts dans un même match (à 16 ans et 154 jours). Une performance sur laquelle l’intéressé est brièvement revenu au micro d’Eurosport. « Je l’ai acquise (la maturité, ndlr) grâce à eux, grâce à mes coéquipiers qui m’ont beaucoup aidé et aujourd’hui, c’est grâce à eux que j’en suis là ». Salués par le phénomène Cherki, les joueurs rhodaniens n’ont pas manqué de lui rendre la pareille. À commencer par Bertrand Traoré.


Un phénomène, un joueur magnifique


« Rayan c’est un phénomène, il n’a que 16 ans. Quand tu le vois jouer, tu ne sens pas la différence d’âge. Il répond présent à tous les niveaux. Je suis content pour lui, il a été décisif ce soir. Nous les anciens ont va essayer de le mettre dans de bonnes conditions pour qu’il puisse nous faire gagner des matches », a-t-il déclaré en zone mixte, imité juste après par Fernando Marçal. « C’est un bon joueur. Il a montré aujourd’hui qu’il peut être avec nous pour nous aider. J’espère qu’il ira loin. Je ne suis pas surpris parce qu’on voit ça presque tous les jours sur le terrain d’entraînement. C’est vraiment un joueur magnifique ».

Lui aussi formé à l’OL, Anthony Lopes n’a pas tari d’éloges lui non plus envers son jeune coéquipier. Et en tant que Gone ayant réussi à s’imposer en équipe première, le portier n’a pas hésité à lui prodiguer quelques conseils. « Rayan est sorti du lot, il a été décisif. C’est à lui de continuer comme ça, de garder la tête sur les épaules. C’est quelqu’un qui est très à l’aise avec le ballon. Vous pouvez le voir par vous-mêmes. Sa seule préoccupation, c’est de continuer sur cette lancée, de continuer à grandir, d’avancer et de gagner en maturité. On sent que c’est quelqu’un qui est assez mature pour son jeune âge. C’est de bon augure pour la suite. Peut-être qu’il vous a surpris, mais pas nous ». Autant de compliments qui raviront Cherki, mais aussi l’OL puisque, rappelons-le, le club rhodanien s’était déjà réjoui la semaine dernière de la prestation d’un autre de ses poulains, Maxence Caqueret, contre Bordeaux.



Lopes recadre ses partenaires

Maxifoot.fr

Malgré la qualification de l'Olympique Lyonnais face au FC Nantes (4-3) samedi lors des 16es de finale de la Coupe de France, le gardien rhodanien Anthony Lopes (29 ans, 28 matchs toutes compétitions cette saison) n'a pas du tout aimé la fin de match de son équipe avec deux buts encaissés. En zone mixte, le Portugais a même poussé un coup de gueule.

"C’était plus un match pour les téléspectateurs que pour les deux équipes. L’essentiel est là. On passe au tour suivant, même si on a pas mal de regrets sur notre fin de partie. On va quand même savourer, mais ça nous permet d’être tout le temps en alerte. Sur cette fin de match, il y a des choses qui ne sont pas spécialement acceptables. A 4-1, on doit finir avec ce résultat. Ils sont revenus à 4-3 et ça a été chaud jusqu’aux dernières secondes", a regretté le portier de l'OL.



Une avancée pour Kadewere !

Maxifoot.fr

Confronté aux longues indisponibilités de Memphis Depay et de Jeff Reine-Adélaïde, l’Olympique Lyonnais espère recruter au moins un renfort offensif cet hiver. Outre Karl Toko-Ekambi (Villarreal), annoncé tout proche depuis plusieurs jours, les Gones ont bien avancé dans la piste menant à l’attaquant du Havre, Tino Kadewere (24 ans).

D’après le journal Paris-Normandie, l’OL s’est déjà mis d’accord avec l’actuel meilleur buteur de Ligue 2 (18 buts) sur les bases d’un futur contrat et une rencontre décisive doit avoir lieu en début de semaine entre les dirigeants lyonnais et leurs homologues normands. Après avoir vu ses deux premières offres repoussées, le club rhodanien pourrait cette fois s’aligner sur les 15 millions d’euros réclamés par le HAC et finaliser ce dossier. A noter que le Zimbabwéen rejoindrait alors directement le Rhône sans être prêté au club doyen en seconde partie de saison.



Juninho se lance à l'assaut de Bruno Guimaraes !

Foot01.com

Lancé dans un mercato très agité, l’Olympique Lyonnais pourrait perdre dans les prochains jours son milieu défensif Lucas Touart, courtisé avec assiduité par le Hertha Berlin.

Pour l’heure, aucun accord n’a été trouvé entre l’actuel 7e de Ligue 1 et le club berlinois, Lyon réclamant 30 ME pour Lucas Tousart. Mais en interne, on se prépare clairement à un départ de l'ancien de Valenciennes dans la capitale des Gaules. La preuve, Juninho a activé une piste brésilienne afin de le remplacer, selon les informations de L’Equipe. Le média affirme en effet que l’Olympique Lyonnais songe très fortement à Bruno Guimaraes, le capitaine de l’équipe du Brésil olympique.

Âgé de 22 ans, celui qui dispute actuellement le tournoi de qualification pour les J0 2020 a la cote auprès de la direction sportive de l’Olympique Lyonnais. Le directeur sportif des Gones Juninho pilote directement ce dossier, qui pourrait connaître une avancée significative en cas de départ de Lucas Tousart. Si l’ancien international espoirs français venait à rester du côté de Lyon au mois de janvier, alors Juninho pourrait avancer dans le dossier de Bruno Guimaraes dans l’optique d’un transfert l’été prochain. Reste à voir si la concurrence est susceptible de faire de l’ombre à Lyon dans le dossier du milieu de l’Athlético Paranaense. Car au cours des derniers mois, Guimaraes a également été associé à l’Atlético de Madrid ou plus récemment à l’Arsenal de Mikel Arteta.

 

Voir aussi... Nantes 3-4 OL : L'After

 

Last modified on dimanche, 19 janvier 2020 17:17