L'actu du Vendredi 13 Septembre

Voir aussi... Amiens - OL : L'Avant Match

Depay, est-ce vraiment mieux en pointe avec Lyon

Football365.fr

Lors de Lyon – Bordeaux, Sylvinho a décidé de se passer de Moussa Dembélé pour installer Memphis Depay dans l’axe. Le Néerlandais est-il plus important en pointe ? C’est la question à laquelle Foot365 tente de répondre, uniquement par les faits.


LE CONSTAT


C’est la première équation que Sylvinho doit résoudre. Et vite. L’Olympique Lyonnais a balbutié lors de ses deux dernières en Ligue 1 et le technicien brésilien a déjà opéré un choix fort, face à Bordeaux : sacrifier Moussa Dembélé pour installer Memphis Depay en pointe. A ce poste, l’attaquant néerlandais a été très efficace en sélection. L’idée serait donc de lui permettre de s’y épanouir, aussi, en club.


LES CHIFFRES


Il n’est pas judicieux de comparer les chiffres d’une année sur l’autre puisque la performance d’une individualité dépend aussi de la prestation collective. En revanche, il est possible de comparer le rendement de Memphis en fonction de son positionnement sur chaque exercice. En 2017-18, par exemple, Depay a occupé la pointe de l’attaque à 6 reprises. Il y a inscrit 7 buts, ce qui lui a permis – sans surprise – d’obtenir un ratio de buts par match (1,17) largement supérieur à celui qu’il a établi au bout des 23 rencontres qu’il a disputées en tant qu’ailier gauche : 10 réalisations au total soit 0,43 but par match.

Le bilan est globalement le même si l’on y ajoute les dernières passes. L’attaquant avait été décisif une fois toutes les 60 minutes en pointe, contre une fois toutes les 130 minutes lorsqu’il avait évolué sur le côté. La donne n’a pas été aussi claire la saison dernière, puisque son irrégularité et celle de son équipe ont entretenu des chiffres très médiocres. En pointe, Depay n’avait été décisif qu’une fois toutes les 383 minutes et avait fait un peu mieux en évoluant sur l’aile gauche (315 minutes). Cette saison, l’échantillon est pour l’instant trop restreint pour en dégager des chiffres véritablement significatifs.


DEPAY DANS L’AXE, PLUS IMPORTANT POUR LE COLLECTIF ?


Faut-il s’arrêter là ? Certainement pas. Invité à s’exprimer sur cette problématique en conférence de presse, Sylvinho a évoqué la « liberté différente » dont peut bénéficier Memphis dans l’axe, et rappelé que l’importance du collectif prévalait sur tous les intérêts individuels à ses yeux. Autrement dit, s’il choisit d’installer le Néerlandais en pointe, c’est avant tout pour soigner les performances offensives de l’équipe, dans sa globalité. Là, les chiffres sont un peu plus éloquents.

En 2017-18, Lyon a remporté 83% de ses matchs lorsque l’attaquant batave a joué le rôle du buteur, inscrivant en moyenne 2,8 buts par rencontre. Avec sa star dans le couloir, le taux de succès a chuté à 56% pour 2,3 buts de moyenne. L’année dernière, les Gones ont remporté 47% de leurs rencontres avec le joueur batave en pointe, contre 43% lorsqu’il a évolué à gauche. Le ratio de buts par rencontre a lui aussi été impacté, passant de 1,53 à 1,29.


LA CONCLUSION


S’il y a d’autres facteurs plus difficilement quantifiables à prendre en compte pour pouvoir jauger au mieux l’impact d’un repositionnement de Memphis Depay dans l’axe, force est de constater que les chiffres les plus élémentaires démontrent que le rendement du Néerlandais est plus intéressant lorsqu’il est installé en pointe. A titre individuel comme collectif. Dans ce rôle, l’international oranje peut se rendre précieux par ses décrochages, mais aussi son habileté dans les petits espaces. Sylvinho penchera certainement pour cette option en fonction de l’adversité. Mais il n’oubliera pas qu’il ne dispose pas, dans son effectif, d’un joueur aussi efficace que Depay pour occuper le couloir gauche. Alors qu’en pointe, il pourra toujours compter sur le redoutable buteur qu’est Moussa Dembélé.

 


 

Depay prochaine victime du turn-over de Sylvinho ?

Butfootballclub.fr

Alors que Sylvinho ne manque pas de munitions sur le plan offensif à l’OL, la prochaine victime pourrait en être Memphis Depay.

Avec Terrier, Traoré, Dembélé, Cornet et donc Memphis Depay, Sylvinho n’a que l’embarras du choix pour constituer son secteur offensif. Le coach de l’OL a cinq joueurs de talents pour trois places, sans même compter le jeune espoir Amine Gouiri.

Une profondeur d’effectif bien utile à l’heure où les matchs vont s’enchaîner mais qui oblige Sylvinho à faire des choix douloureux chaque semaine. Ce vendredi soir, l’OL se déplace à Amiens et du changement devrait encore avoir lieu. Selon l’Equipe, alors que Moussa Dembélé était sur le banc contre Bordeaux, il devrait retrouver une place de titulaire ce vendredi. Depay, qui a beaucoup joué avec les Pays-Bas, en profiterait pour se reposer au profit du duo Terrier – Traoré.

 

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Andersen, Marcelo, Tete – Tousart, Aouar, Reine-Adelaïde – Terrier, Dembélé, Traoré

 


 

Un défenseur dégringole dans la hiérarchie de Sylvinho

Butfootballclub.fr

Sylvinho, l’entraîneur de l’OL, a déjà fait des choix forts dans son groupe. Et ceux-ci ne sont pas prometteurs pour le défenseur brésilien, Marçal.

Depuis le début de saison, Sylvinho doit composer avec des absences régulières sur le plan défensif. Et notamment Youssouf Koné, le latéral gauche suspendu qui sera encore absent pour affronter Amiens. Jusqu’à présent, le coach de l’OL a dû bricoler pour le remplacer.

Or, pour cette rencontre, Sylvinho disposait d’une solution claire avec Marçal, de retour à l’entraînement collectif depuis une semaine et qui postulait donc à une place dans le groupe. Mais Marçal ne semble pas très haut dans la hiérarchie des défenseurs puisque les jeunes Solet et Bard ont été préférés dans le groupe annoncé ce jeudi soir…

 


 

Denayer forfait pour le déplacement à Amiens

Football365.fr

Jason Denayer ne figure pas dans le groupe retenu par Sylvinho pour le déplacement de Lyon à Amiens, ce vendredi, lors de la 5eme journée de Ligue 1.

Lyon va devoir faire sans son capitaine. Jason Denayer ne figure pas dans le groupe de 19 joueurs retenus par Sylvinho pour le déplacement de l’OL sur le terrain d’Amiens, ce vendredi soir (20h45) dans le cadre de la 5eme journée de Ligue 1. Vraisemblablement touché au pied lors de la rencontre opposant Saint-Marin à la Belgique, vendredi dernier, le Diable Rouge n’a « pas totalement terminé son protocole de soin », selon le club.


DENAYER APTE POUR LE ZÉNIT ?


L’Olympique Lyonnais n’en a pas dit plus sur la présence de son défenseur pour le début de campagne de Ligue des Champions, face au Zénit. A Amiens, les Gones devront aussi faire sans Youssouf Koné et Thiago Mendes, tous deux suspendus. Le technicien brésilien a retenu les jeunes Melvin Bard et Maxence Caqueret.

 


 

Jallet veut taper un gros, Lyon tombe bien

Foot01.com

Suite à une pause de deux semaines, due à la trêve internationale du mois de septembre, l’Olympique Lyonnais va retrouver le chemin de la compétition ce vendredi soir à Amiens.

Lors de cette rencontre, comptant pour la cinquième journée de Ligue 1, le club rhodanien aura à coeur de se racheter après deux mauvais résultats en championnat, avec une défaite à Montpellier (0-1) et un nul contre Bordeaux (1-1). Mais en face d’eux, les Gones auront des joueurs picards surmotivés. À l’image de Christophe Jallet, qui va retrouver son ancien club lyonnais (2014-2017) avec une très grande envie.

« On doit se focaliser sur ce que l’on a à faire même si, évidemment, c’est une belle équipe avec de grands joueurs. Je crois qu’Amiens n’a pas battu un gros du championnat depuis très longtemps, donc ce sera l’occasion, et on va tout faire pour. Tout est réuni pour faire une belle fête. Ce sera à nous de faire ce qu’il faut sur le terrain pour justement remporter ce match. L’été à Lyon ? Ils se sont très bien renforcés. Collectivement, ils ont montré deux visages entre la fin de préparation et le début du championnat. On sait qu’il y a beaucoup de qualité dans l’effectif, ils sont capables de faire la différence à tout moment, mais ils ont aussi montré des signes de fragilité. On essaiera d’en profiter du mieux qu’on peut. Ils seront aussi très revanchards. Je connais bien l’état d’esprit dans le club et ce n’est pas dans sa philosophie de rester sur des mauvais résultats. Ce sera à nous de faire ce qu’il faut pour les gêner et leur poser un maximum de problèmes plutôt que d’attendre une faute de leur part », a lancé, en conférence de presse, le latéral droit d’Amiens, qui sait que son club n’a plus le droit à l’erreur après un mauvais début de saison (trois défaites en quatre matchs). Même son de cloche pour l’OL, qui devra impérativement se mettre en confiance avant une semaine de folie, entre le retour de la Ligue des Champions face au Zenit et la réception du PSG en L1.

 


 

Juninho voulait un milieu technique, Tousart l’a trouvé

Foot01.com

Titulaire lors des trois premières journées de Ligue 1, Lucas Tousart joue un rôle majeur à l’Olympique Lyonnais.

Le milieu défensif semble avoir convaincu l’entraîneur Sylvinho de son utilité devant la défense. Ce n’était pourtant pas le plan initial de Juninho. Lors de sa présentation, le directeur sportif du club rhodanien avait confié qu’il cherchait un profil plus technique pour le poste de sentinelle. De quoi vexer l’ancien Valenciennois qui a obtenu les excuses de son supérieur.

« Les mots de Juninho ont fait beaucoup de bruit, peut-être un peu trop. Ça a été mal interprété par la presse qui a sans doute amplifié la chose, a accusé Tousart. Ça ne fait pas forcément plaisir, mais après avoir discuté avec lui, j’ai compris ce qu’il a vraiment voulu dire. Il l’a reconnu, c’est une erreur de communication de sa part. Ça arrive, on s’est tous déjà trompés devant les médias. Je ne reste pas sur ça, je préfère avancer. » Cet épisode terminé, l’ex-capitaine des Bleuets veut devenir un cadre de l’OL.


Tousart veut prendre du galon


« Ça fait un moment que je suis là. Avec ce qu’il s’est passé cet été, je n’ai pas forcément eu un rôle très important lors de la préparation, mais j’envisage de devenir un leader lors de la saison, a-t-il annoncé. Je veux franchir un palier et prendre encore plus d’importance auprès de mes coéquipiers. Je me considère plus comme un leader à travers mes actes sur le terrain. Chacun a son rôle et bien sûr que j’aimerais devenir un leader, mais pour ça, il faut jouer tous les matchs. » Et prouver à Sylvinho qu’il possède les qualités recherchées.

« Je pense que je peux être cette sentinelle technique, a estimé le Lyonnais. J’ai la capacité de relancer, le coach me demande d’ailleurs d’être la rampe de lancement. Il veux que le jeu passe par moi lors des phases de possession. J’apprends beaucoup avec le coach et Juni. Mon style de jeu a peut-être été catégorisé ces dernières années mais moi j’essaye de progresser sur tous les aspects de mon jeu. » Moins habile que ses coéquipiers Houssem Aouar ou Thiago Mendes, Tousart est loin d’être maladroit balle au pied.

 


 

Un capitaine surprise face à Amiens

Foot01.com

En l’absence de Jason Denayer, touché avec la Belgique et forfait pour le match de vendredi soir, Sylvinho va devoir désigner un nouveau capitaine au stade de la Licorne.

Ce ne sera pas Memphis Depay, qui avait porté un moment le brassard pendant la préparation, mais sera laissé sur le banc pour se reposer après deux matchs internationaux éprouvants avec les Pays-Bas, et surtout avant l’entrée de l’OL en Ligue des Champions. Ce ne sera pas non plus Anthony Lopes, qui a officiellement perdu son statut de vice-capitaine cette saison, et ce malgré sa prolongation récente et une prise de parole toujours régulière dans le vestiaire.

Selon Le Progrès, le brassard devrait être mis autour du bras de Léo Dubois, qui fait désormais partie des cadres du vestiaire un an après son arrivée. Le défenseur, appelé à dépanner à gauche avec la suspension de Koné, avait déjà cette responsabilité au FC Nantes avant de signer à Lyon, et est considéré comme l’un des joueurs capables de guider le groupe et d’être écouté. Une belle récompense pour celui qui vient de connaître sa troisième sélection en équipe de France, et prend évidemment du galon chez les Bleus comme à l’OL sous Sylvinho.

 

Voir aussi... Amiens - OL : L'Avant Match 

 

Last modified on vendredi, 13 septembre 2019 16:01